2 min de lecture Bien-être

Vacances d'été 2019 : 3 conseils pour lutter contre le mal des transports

Malade en voiture lors des longs trajets ? Le mal des transports peut vite transformer en cauchemar le début des vacances pour les voyageurs qui en sont touchés. Pourtant, certains solutions simples permettent de lutter contre.

Un conducteur dans une voiture (image d'illustration)
Un conducteur dans une voiture (image d'illustration)
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

"Regarde la route, ça ira mieux." Tous les vacanciers qui ont l'habitude de prendre leur voiture pour regagner leur lieu de vacances connaissent ce conseil pour éviter le mal des transports. Cette sensation de nausée, qui peut aller jusqu'à des vomissements, atteint principalement les enfants, mais aussi certains adultes.

Le conseil de "regarder la route" permet de lutter contre ce mal, puisqu'il est le résultat d’un décalage entre les différents messages reçus par le cerveau. Alors que les yeux voient le paysage défiler et les virages s’enchaîner, l’oreille interne constate une immobilité du corps. Comme le vestibule ne détecte pas de mouvement, l’organisme ne parvient pas à s’adapter à la situation. Cette situation ne se produit pas seulement en voiture mais aussi en avion, en bateau ou en car.

Bien que cela soit contre-intuitif, il faut manger avant de prendre la voiture ou le car. Pas en quantité trop importante, ni des aliments trop gras, sucrés ou épicés. Mais il faut manger et bien s'hydrater, en ne buvant que de l'eau.

1. Bien se placer

Comme "regarder la route" est un des meilleurs moyens de prévenir le mal des transports, le placement dans la voiture est important. Pour les adultes malades, on recommande de s'asseoir devant, ou le cas échéant, sur la place centrale de la banquette arrière. 

Pour les enfants qui ne pourraient prendre la place passager, il faut que le siège soit réglé en hauteur. Cela leur permet de voir la route plus facilement. Bien sûr, il faut bannir les livres, consoles de jeux et autres distractions qui concentrent le regard. 

À lire aussi
Bien-être : changer le ça va automatique Santé
Bien-être : comment changer le "ça va" automatique ?

En bateau, il faut s’asseoir le plus au centre possible. En effet, les secousses responsables du mal des transports sont plus fortement ressenties aux extrémités du bateau. 

2. Se coucher et s'aérer

Les premiers symptômes du mal des transports sont des bâillements, des nausées et une sensation générale d’inconfort. S'ensuivent des sueurs, une salivation excessive, des vertiges et des maux de tête

Dès l’apparition de ces symptômes, il est recommandé de fermer les yeux, de se détendre et, si possible, de s’aérer. Il est aussi conseillé de s’allonger quelques minutes avec un linge frais et humide sur le front.

3. Boire quoiqu'il arrive

Non seulement il est important de boire avant le trajet, mais aussi pendant. On privilégiera des petites gorgées d'eau régulières. Cela permet d'éviter la déshydratation

En cas de vomissements, toujours prendre une boisson sucrée ou salée afin de limiter le risque de déshydratation.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bien-être Santé Vacances
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants