1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Paracétamol : quelles sont les alternatives pour réduire sa consommation ?
2 min de lecture

Paracétamol : quelles sont les alternatives pour réduire sa consommation ?

ÉCLAIRAGE - "Surdosage = danger". L'avertissement devra dorénavant figurer sur les boîtes contenant du paracétamol. Couramment prescrit et utilisé contre la fièvre et la douleur, il existe pourtant des moyens naturels de s'en passer.

Des médicaments dans une pharmacie (illustration)
Des médicaments dans une pharmacie (illustration)
Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Thomas Pierre

Elle est la molécule la plus consommée en France. Un milliard de boites de paracétamol sont vendues chaque année, prescrites par votre médecin traitant, mais aussi en auto-médication, pour soulager fièvre et douleurs. Sa consommation est devenue presque banale. 

Sauf que l'Agence nationale de sécurité du médicament tire mardi 9 juillet la sonnette d'alarme : attention au surdosage. Au dessus de trois grammes par jourla prise de paracétamol s'avère dangereuse et toxique pour votre foie, tout particulièrement pour les personnes souffrant d'insuffisance des reins, d’alcoolisme ou de dénutrition. 

Même si son recours est le premier réflexe à avoir en cas de douleurs selon les médecins, il existe des alternatives naturelles ou médicamenteuses à sa consommation systématique, en ciblant précisément la douleur à soulager. 

Cibler sa douleur

Si vous souffrez par exemple de mal de dents, d'une tendinite, d'une entorse ou encore de migraine, l'aspirine ou l'ibuprofènedes anti-inflammatoires dits "non stéroïdien", peuvent vous êtes prescrits. 

À lire aussi

Mais ces médicaments ne sont pas non plus sans danger.  Il faut donc veiller également à respecter scrupuleusement leur posologie. Il est ainsi recommandé de ne pas ingérer plus de 800 mg par jour d'ibuprofène. L'aspirine, pour sa part comporte des risques d'hémorragies. 

Donc, pour soulager des douleurs, et avant de se ruer sur une boîte de paracétamol, pourquoi ne pas plutôt se tourner vers des solutions naturelles, comme les huiles essentielles. La gaulthérie peut ainsi vous aider à soigner votre mal de dos. De même la menthe poivrée est réputée efficace contre les migraines. 

Si vous souffrez pendant vos règles, plusieurs méthodes sont également disponibles, comme la consommation de safran, qui possède des vertus anti-inflammatoires, pouvant aussi soigner arthrose et rhumatisme. De l'homéopathie peut également être consommé, mais l'application d'une bouillotte chaude ferait également ses preuves...

Recette de grand-mère par excellence, le clou de girofle qui contient un antibactérien provoquant une anesthésie locale vous aidera à faire passer votre mal de dents, en attendant la visite chez le dentiste...

Plus original pour les plus noceurs de nos lecteurs, les douleurs crâniennes accompagnant les excès d'alcool pourraient être soignées, selon une étude britannique, par deux pintes de bières. Elles seraient même plus efficaces que le paracétamol en cas de gueule de bois. Une recommandation à évidemment prendre avec modération. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/