1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Moustique tigre : trois informations à connaître sur ce nuisible
3 min de lecture

Moustique tigre : trois informations à connaître sur ce nuisible

INVITÉ RTL - Le moustique tigre est une véritable plaie lorsqu'il s'installe dans votre jardin. Il est présent dans le monde entier et peut potentiellement transporter des maladies comme la dengue, le chikungunya ou le zika.

Le moustique tigre propage la dengue, le virus Zika ou encore le chikungunya.
Le moustique tigre propage la dengue, le virus Zika ou encore le chikungunya.
Crédit : EID MEDITERRANEE / AFP
L'entomologiste Grégory Lambert était l'invité de RTL
08:57
L'entomologiste Grégory Lambert était l'invité de RTL
08:57
Jérôme Florin - édité par Nicolas Barreiro

On ne le voit pas, on ne l'entend pas et pourtant il peut faire d'importants dégâts. Le moustique tigre, venu d'Asie, a pris ses aises sur le territoire français et il gâche peut-être en ce moment vos vacances d'été. 

Ce cousin du moustique classique n'a rien à voir avec cet insecte que nous fréquentons habituellement en été. "Il est très différent des moustiques qu'on a l'habitude de rencontrer, il y a plusieurs dizaines d'espèces qui vivent en France", explique Grégory L'Ambert , entomologiste spécialiste du moustique-tigre, invité sur RTL. 

Le moustique tigre "est particulièrement nuisant parce qu'il s'installe vraiment à proximité de nous, c'est-à-dire dans nos jardins ou sur nos terrasses", poursuit-il. Et une fois implanté, "on a beaucoup de mal à faire machine arrière, il faut savoir que le moustique tigre est l'espèce de moustique la plus invasive au monde".

Où le retrouve-t-on ?

Confirmant ce titre d'espèce de moustique la plus invasive au monde, "il a colonisé les cinq continents en partant des forêts d'Asie, en seulement une vingtaine d'années", assure Grégory L'Ambert. "Malheureusement, personne n'a réussi à le contrôler de manière satisfaisante donc il continue à chaque fois de gagner du terrain".

À lire aussi

En France, le moustique tigre "s'est vraiment propagé depuis 2004, lorsqu'on l'a découvert à la frontière italienne". Depuis, "il n'a eu de cesse de coloniser de nouveaux territoires. On va le retrouver très au Nord, en Île-de-France, à la frontière allemande, y compris sur l'ouest de la France. Il est présent dans des endroits très limités mais on constate que l'espèce arrive à se déplacer assez vite". Aujourd'hui, "il a colonisé près de la moitié de la France"

Souvent, cette espèce de moustique est plus proche de nous qu'on ne l'imagine. "Contrairement à ce que l'on peut penser lorsqu'on pense moustique c'est-à-dire marais, rivières, zones humides, le moustique tigre s'installe au plus près de chez nous, dans les jardins", explique-t-il. "Il va chercher des petits gîtes, des gîtes larvaires, où il va pondre ses œufs. (…) Il va les retrouver dans notre environnement, dans notre jardin, il va pondre dans des arrosoirs, dans seaux d'eau mais aussi dans des jouets d'enfants qu'on laisserait dehors quand il a plu. Cette espèce colonise une niche écologique qui était vierge jusqu'à maintenant".

Est-il dangereux ?

Bonne nouvelle en pleine pandémie, "le moustique tigre ne transmet pas du tout le coronavirus ou d'autres maladies comme celle-ci", assure Grégory L'Ambert. De plus, "quand il naît dans nos régions, il est sain, il n'est pas porteur de maladie". 

Il ne reste pas pour autant sans danger car "il peut s'infecter lui-même avec des maladies comme la dengue, le chikungunya ou le Zika", rappelle l'entomologiste. "Ce sera le cas quand le moustique piquera une personne qui reviendra de voyage, parce que ces virus ne circulent pas habituellement chez nous". Depuis son implantation en France, "il y a de petits risques que des autochtones surviennent".

Grégory L'Ambert tient tout de même à rassurer sur les risques éventuels d'une piqûre, "on a eu quelques cas chaque année de personnes qui n'avaient pas voyagé et avaient contracté un de ces virus (…), mais aucune personne n'a eu d'effets vraiment problématiques. Ce sont quand même des maladies que l'on peut soigner et heureusement comme il y a eu très peu de cas, il y a eu très peu de problèmes".

Comment s'en protéger ?

Pour éviter tout risque lié au moustique tigre, il faut tout d'abord savoir le reconnaître. "C'est un petit moustique par rapport à ceux qu'on a l'habitude de croiser. Il est très noir et blanc, avec des couleurs très marquées. C'est un moustique qui vraiment piquer en journée, en fin d'après-midi".

"Comme il est très agressif, quand il est installé dans votre environnement vous allez ressentir une nouvelle gêne, généralement parce que le moustique est présent à proximité de chez vous". Il vise généralement les membres inférieurs, plutôt les mollets et les chevilles. 

"Il faut essayer de l'attraper", préconise l'expert. "S'il est vraiment très marqué noir et blanc, il faut se poser la question de savoir si cette espèce a déjà été signalée dans notre commune. Pour s'en assurer, on peut utiliser le site moustiquetigre.org, pour avoir une cartographie de la présence de l'espèce ou le site signalement moustique pour faire une déclaration". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/