1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Michel Cymes révèle à quoi sert notre salive
2 min de lecture

Michel Cymes révèle à quoi sert notre salive

Le corps humain produit environ un litre de salive par jour. Celle-ci protège notre bouche, nos dents et notre émail dentaire. Elle permet également une meilleure digestion.

On produit un litre de salive par jour.
On produit un litre de salive par jour.
Crédit : DURAND FLORENCE/SIPA
Michel Cymes révèle à quoi sert notre salive
03:04
Michel Cymes révèle à quoi sert notre salive
02:35
Michel Cymes - édité par Marie Gingault

Dans la série des mille et une questions qu’on ne pense pas à se poser, mais dont la réponse est intéressante : à quoi sert la salive ? Et bien tout simplement, à nous protéger. C’est d'ailleurs pour ça qu’on en produit jour et nuit, à un niveau d'environ un litre par jour. 


Il faut bien ça pour nous aider à digérer et protéger notre bouche ainsi que nos dents voire en réparer l’émail qui est agressé par tout ce que nous avalons. Parce que, quand vous êtes à table, vous mangez des choses sucrées ou acides, ce que l’émail de vos dents supporte mal. Il s’érode, vous pouvez avoir des caries. C’est là qu’intervient la salive : elle s’incruste dans l’émail et, avec son PH neutre (c’est-à-dire ni acide ni basique), neutralise le danger en empêchant les bactéries de se fixer sur vos dents. 

Dans notre salive on retrouve essentiellement de l’eau, à 99%. Pour le reste, si vous cherchez bien, vous y trouverez des protéines et des sels minéraux. Ce mélange permet d’humidifier la muqueuse et surtout ce que nous mangeons, chose indispensable pour éviter que les aliments raclent la paroi interne du tube digestif. C’est pour ça que plus vous mastiquez, plus vous produisez de salive et mieux vous digérez. 

Il peu y avoir un dérèglement de la production salivaire

Tout d'abord, il faut savoir que la salive se déverse dans la bouche via six glandes salivaires. Nous en avons trois de chaque côté du visage, mais parfois, il peut y avoir problème. Soit à cause de la présence d’un calcul, soit à cause du rétrécissement d’un canal salivaire. Dans les deux cas, la circulation de la salive est affectée. Elle est toujours produite, mais elle stagne au niveau de la glande salivaire qui gonfle et vous avez mal. La douleur peut être assez intense.

À lire aussi


Contre le rétrécissement du canal salivaire, il existe des médicaments qui permettent de le dilater. Mais parfois, ça ne suffit pas. La glande salivaire peut mourir ou faire l’objet d’une ablation. Mais comme je vous l’ai dit, des glandes, nous en avons 6, ce qui laisse un peu de marge.

Deux options en cas de calcul

1. Extraire le calcul : s’il n’est pas trop gros, ça se fait de manière mini-invasive. S’il est plus gros, il faut opérer sous anesthésie et, dans les jours suivants, s’alimenter de manière liquide.

2. Casser le calcul en petits morceaux : il existe des outils qui, de l’extérieur de la bouche, permettent de cibler le calcul pour en réduire la taille. On lui envoie des ondes de choc pour le refragmenter, ce qui permet ensuite l’évacuation des petits bouts de cailloux par le canal salivaire. Le patient récupère tout ça dans sa bouche, et peut ainsi s’en débarrasser. Si l’évacuation se fait pendant le sommeil, il avale et ça passe inaperçu.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/