1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Michel Cymes : tout ce qu'il faut savoir sur la fièvre
2 min de lecture

Michel Cymes : tout ce qu'il faut savoir sur la fièvre

Avoir de la fièvre est le signe du bon fonctionnement du système immunitaire. Toutefois, dans certains cas, il est recommandé de consulter un médecin systématiquement.

Prendre un bain d'eau tiède permet de réduire la fièvre
Prendre un bain d'eau tiède permet de réduire la fièvre
Crédit : Thinkstock
Michel Cymes vous dit tout ce qu'il faut savoir sur la fièvre
02:34
Michel Cymes vous dit tout ce qu'il faut savoir sur la fièvre
02:43
Michel Cymes : tout ce qu'il faut savoir sur la fièvre
02:43
Michel Cymes

Nous avons tous expérimenté un jour ou l’autre la fièvre. Pourquoi et comment vient-elle à se manifester ? Si vous avez de la fièvre, gardez le moral, c’est la meilleure des nouvelles ! Avoir de la fièvre, cela veut dire que votre système immunitaire n’est pas aux abonnés absents et qu’il réagit à une agression dont est victime votre organisme. 

Dans cette affaire, c’est l’hypothalamus, une glande qui se niche dans le cerveau, qui joue les chefs d’orchestre en sonnant l’alerte. En période de croisière, quand tout va bien, c’est l’hypothalamus qui s’occupe de maintenir la température du corps à 37 degrés. 

Toutefois, il convient de noter qu'il peut y avoir de petites variations, à la baisse le matin et à la hausse en fin de journée. À partir de 38 degrés, on peut considérer que vous êtes malade : c'est la limite communément admise par les médecins. 

Courbatures, chair de poule : les effets secondaires

Alerté par la présence dans l’organisme d’un virus ou d’une bactérie indésirable, l’hypothalamus augmente la température corporelle. Sa méthode consiste à ordonner aux muscles de se contracter de manière à produire plus de chaleur, donc d’énergie, pour lutter contre les intrus. C’est d’ailleurs pour cela que la fièvre s’accompagne souvent de courbatures : vous ne vous en rendez pas forcément compte, parce que c’est imperceptible, mais vos muscles travaillent. 

À lire aussi

Pourquoi a-t-on la chair de poule en cas de poussée de fièvre ? Vous avez la chair de poule parce que vos poils se hérissent pour vous protéger du froid et conserver un maximum de cette chaleur dont votre organisme a besoin pour se défendre. Toutes ces réactions sont tout ce qu’il y a de plus normal : elles signifient que votre système immunitaire fait son boulot. 

Le niveau de fièvre est-il le reflet de la gravité de la maladie ?

Le niveau de fièvre ne reflète pas forcément la gravité de la maladie. Il existe des maladies virales qui se traduisent par des fièvres carabinées et qui ne sont pas graves pour autant. Et, à l’inverse, certaines maladies graves s’accompagnent de fièvres modérées. Donc ce n’est pas parce que vous avez 40 de fièvre que c’est plus grave ou moins grave que si vous avez 38 de température. 

Toutefois, il convient de rappeler qu'en présence de certains critères, il est recommandé de consulter systématiquement, notamment lorsque vous avez de la fièvre trois jours de suite, si votre température indique 40 degrés et si vous constatez, en marge de la fièvre, l’apparition d’autres symptômes. De fait, si vous avez l’impression que votre cœur est à la peine, si vous éprouvez des difficultés à respirer ou si vous perdez connaissance, la situation peut être sérieuse et il faut donc consulter. 

Pour rappel, ces consignes concernent les adultes : pour les enfants de moins de 5 ans et les séniors, vous avez le droit d’être "un peu plus inquiet que la normale". Avec eux, une fièvre modérée justifie que vous preniez rendez-vous chez le médecin systématiquement. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/