2 min de lecture Michel Cymes

Michel Cymes recommande le sport aux personnes atteintes d'une maladie chronique

ÉCLAIRAGE - Michel Cymes nous aide à trouver un sport adapté aux contraintes d'une maladie chronique. Un seul mot d'ordre, bouger, mais toujours faire preuve de vigilance.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes recommande le sport aux personnes atteintes d'une maladie chronique Crédit Image : John MACDOUGALL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Florine Boukhelifa

Les maladies chroniques ne doivent pas empêcher les personnes atteintes de faire du sport. C'est avéré pour les diabétiques, les asthmatiques et encore bien d'autres. Des millions de personnes en France souffrent d'un tas d'autres maladies, mais l'activité sportive reste indiquée car elle fait du bien. Faire du sport évite le repli sur soi et renforce l'estime de soi.

Il faut cependant faire attention à ne pas se tromper de sport. Les personnes qui souffrent d'obésité, par exemple, doivent plutôt miser sur la natation ou le vélo. Pas d'activités qui sollicitent les articulations des hanches, des genoux et des chevilles comme le jogging, le tennis ou les sports de ballon.

En cas de douleurs dans le dos, il est nécessaire de le muscler. Pour cela, mieux vaut se tourner vers la natation, l'aviron ou certains exercices spécifiques de musculation. Les sports asymétriques ne sont pas recommandés. Il s'agit des activités qui ne font travailler qu'un seul côté du corps comme le tennis, le squash, le badminton ou le golf. Éviter également les sports de ballon qui obligent à accumuler les changements de direction en appui sur un seul pied : le football, le rugby ou le handball.

Le sport influence positivement la vie des malades

Ceux qui sont atteints par la maladie de Crohn, une inflammation de l'intestin avec risque d'hémorragie ne doivent pas pratiquer une activité lors d'une poussée de la maladie. En revanche, tout est permis le reste du temps à l'exception des courses à pied d'endurance.

À lire aussi
Un vaccin contre le cancer du col de l'utérus (illustration) vaccin
Coronavirus : Michel Cymes explique les effets collatéraux sur les autres maladies

Autre maladie chronique, l'épilepsie. Les enfants concernés sont souvent exemptés de sports. C'est dommage même si les sports de combat, l'escalade ou la randonnée sont déconseillés. Les sports aquatiques sont possibles, mais toujours accompagnés et sous étroite surveillance. Dans certains moments, il faut redoubler de vigilance, notamment lors d'un changement de traitement ou de posologie. Ne jamais se déplacer sans ses médicaments et un document indiquant que l'on est atteint d'épilepsie.

Tout est question d'organisation et d'accompagnement. Même en cas de traitement contre le cancer, il est fortement recommander de bouger selon les moyens physiques. Cela influera positivement sur le stress, l'appétit, le sommeil, voire les effets indésirables de certains médicaments.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Michel Cymes Sport Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants