1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Les infos de 12h30 - Coronavirus : le confinement le week-end est-il suffisamment efficace ?
2 min de lecture

Les infos de 12h30 - Coronavirus : le confinement le week-end est-il suffisamment efficace ?

Tandis que 23 millions de Français risquent potentiellement de subir un troisième confinement, RTL fait le point sur une restriction déjà en place dans plusieurs régions : le confinement le week-end.

Des contrôles de police à Nice pendant un week-end de confinement, le 28 février 2021
Des contrôles de police à Nice pendant un week-end de confinement, le 28 février 2021
Crédit : Valery HACHE / AFP
RTL Midi du 17 mars 2021
26:15
RTL Midi du 17 mars 2021
26:15
Agathe Landais - édité par Marie Gingault

De confinements en restrictions, en passant par le couvre-feu : 23 millions de Français se retrouvent potentiellement à l'aube d'un troisième confinement. Les habitants de l'Île-de France, de PACA et des Hauts-de-France pourraient faire l'objet d'un nouveau tour de vis, pour contenir ce que Jean Castex appelle une "troisième vague". En attendant les annonces, faisons le point sur le confinement le week-end, qui existe déjà dans certaines régions, et sur son efficacité. 

En effet, le confinement le week-end est efficace, au moins sur la propagation du virus. On limite les sorties et les contacts le week-end, donc on se contamine moins. Dans les Alpes-Maritimes, on observe un vrai ralentissement du nombre de nouveaux malades : le taux d'incidence, c'est-à-dire le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants est passé de 567, au moment du 1er week-end confiné à 457 aujourd'hui, selon les derniers chiffres. Une baisse encore plus marquée à Dunkerque où le taux d’incidence a chuté de moitié, passant ainsi de 1.000 fin février, à un peu plus de 500 aujourd'hui.

Le problème c'est que même si les courbes baissent, elles restent toutefois élevées. On retrouve ce fameux plateau élevé de nouvelles contaminations. Cette baisse n'est pas suffisante pour faire chuter les nouvelles hospitalisations. En PACA et dans les Hauts-de-France, le taux d'occupation en réanimation est toujours de 111 et 120%.

Il n'y a "pas ou peu d'effet sur les hospitalisations"disaient même les hôpitaux dunkerquois, il y a deux jours. En effet, ils sont obligés de continuer à déprogrammer massivement et à transférer des malades.

À écouter également dans ce journal :

À lire aussi

Affaire Bygmalion - Ce mercredi s'ouvre le procès Bygmalion devant le tribunal correctionnel de Paris. Toutefois, le procès risque fort d'être renvoyé. En effet, l'avocat d'un des prévenus est positif au coronavirus. 

Violences à Blois - Les habitants se sont réveillés sonnés après une nuit de violences urbaines inédites dans cette commune du Loiret-Cher. Des émeutes telles qu'il a fallu faire venir des renforts de Châteauroux, d'Orléans et du Mans.

Faits divers - Un jeune pompier volontaire de 23 ans est mort au feu la nuit dernière à Feuquières-en-Vimeu, dans la Somme. Il intervenait sur l'incendie d'une maison inoccupée lorsqu'une plaque de béton s'est détachée. Gérald Darmanin lui rend hommage. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/