1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Coronavirus : le reconfinement en Île-de-France est-il inévitable et déjà acté ?
2 min de lecture

Coronavirus : le reconfinement en Île-de-France est-il inévitable et déjà acté ?

ÉCLAIRAGE - Le Premier ministre a reconnu qu'un confinement était envisagé en Île-de-France, et il pourrait aussi toucher les Hauts-de-France et la région Sud.

Paris presque vide
Paris presque vide
Crédit : Ludovic Marin / AFP
Coronavirus : le reconfinement en Île-de-France est-il inévitable et déjà acté ?
01:28
Benjamin Sportouch - édité par Coline Daclin

Après avoir longtemps refusé cette option. Jean Castex semble finir par s'y résoudre. Interrogé mardi 16 mars au soir par nos confrères de BFMTV, le Premier ministre le reconnaît : les chiffres sont devenus tels en région parisienne qu'il est temps de mettre en place de nouvelles dispositions.

S'agira-t-il d'un confinement partiel le week-end comme à Dunkerque ou dans les Alpes-Maritimes ? Ou bien d'une mesure encore plus stricte ? Un nouveau Conseil de défense sanitaire ce matin autour du chef de l'État devrait en décider. Quoi qu'il en soit, la situation l'impose et la décision est prise.

L'exécutif prépare d'ores et déjà les esprits. Lundi 15 mars, c'était Emmanuel Macron qui annonçait des décisions à venir. Le lendemain, le Président a reçu le Conseil scientifique, très alarmiste. Enfin, Jean Castex est allé plus loin en annonçant quasiment un confinement en Île-de-France.

Un confinement toute la semaine pas exclu

De quelle nature sera ce confinement ? Cela reste à arbitrer en haut lieu, en Conseil de défense ce mercredi 17 mars au matin. Mais selon nos informations, un confinement toute la semaine n'est pas exclu, avec maintien des écoles ouvertes. Selon un proche du chef de l'État, la situation est trop tendue pour exclure cette hypothèse, surtout avec la vaccination qui piétine. Ou alors, il pourrait s'agir d'un entre deux, entre le confinement de mars et celui de l'automne dernier. Depuis plusieurs jours, ça cogite au gouvernement sur une formule alternative.

À écouter aussi

Pas question, a priori, d'un confinement national. Mais d'autres régions que l'Île-de-France pourraient être concernées par des restrictions supplémentaires, comme la région Sud mais aussi les Hauts-de-France. Des décisions difficiles à prendre car plus que jamais, au bout d'un an de crise, c'est l'acceptabilité par les Français qui inquiète Emmanuel Macron. On devrait être fixé au plus tard jeudi 18 mars.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/