1 min de lecture Blois

Blois : soirée d'émeutes contre la police après un contrôle routier qui a dérapé

Après un contrôle de police, une automobiliste a percuté une voiture causant l'hospitalisation de trois personnes à Blois. Révoltés, des habitants se sont soulevés contre la police qu'ils tiennent pour responsable.

Un brassard de police (illustration)
Un brassard de police (illustration) Crédit : THOMAS COEX / AFP
Micro RTL (illustration)
Guillaume Chieze édité par William Vuillez

Ce mardi 16 mars vers 18h30 à Blois (Loir-et-Cher), un automobiliste et deux passagers ont refusé de s’arrêter pour un contrôle de police. La voiture a alors été prise en chasse et a percuté une automobiliste quelques mètres plus loin. Trois personnes, dont un mineur de 15 ans, ont été hospitalisées. Ce refus d’obtempérer est devenu le point de départ d’un soulèvement d’habitants d’un quartier de la ville, qui tiennent la police pour responsable de cet accident.

Dans la soirée, ces habitants ont monté des barricades et jeté des projectiles sur les véhicules de police. La tension est montée d’un cran lorsque deux groupes de personnes se sont introduits dans une crèche et un supermarché du quartier. La situation est alors devenue incontrôlable et les policiers débordés, ont fait appel à des renforts de Châteauroux, Tours, Orléans et Le Mans. Des gendarmes sont également venus en soutien.

Dans la soirée, un chauffeur-livreur a été braqué, son camion dérobé. Des émeutiers s'en sont servis pour le lancer vers les forces de l’ordre qui ont fait feu à 12 reprises pour immobiliser le véhicule. Vers 2h du matin, le calme est revenu dans la ville.

Bilan : trois véhicules brûlés, deux véhicules de police dégradés, un magasin vandalisé. Miraculeusement aucun blessé et pour le moment, aucune interpellation. La PJ est saisie pour l’affaire du camion jeté contre les policiers.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Blois Faits divers Émeutes
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants