1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Le fromage est-il bon ou mauvais pour la santé ?
2 min de lecture

Le fromage est-il bon ou mauvais pour la santé ?

On a tendance à penser qu’il n’est pas bon pour la santé en raison de sa teneur en graisses saturées. Dans un instant, on vous dit ce qu’il en est vraiment.

Le Saint-Nectaire est un fromage AOP.
Le Saint-Nectaire est un fromage AOP.
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Le fromage est-il bon ou mauvais pour la santé ?
00:03:13
Le fromage est-il bon ou mauvais pour la santé ?
00:03:13
Micro générique Switch 795x530
Aline Perraudin

Ce jeudi matin, on vous parle du fromage. Il fait partie de notre gastronomie, mais est-il recommandable pour la santé ? En raison de sa teneur en graisses saturées, le fromage n’a pas bonne réputation. Et pourtant, il a des atouts nutritionnels. On peut en manger sans problème et se faire plaisir dans la limite du raisonnable.
 
C’est quoi la limite du raisonnable ? C’est en consommer une fois par jour. Le Plan National Nutrition Santé recommande 2 produits laitiers par jour, en alternant entre fromages, yaourt, fromage blanc et lait. Et la bonne portion, c’est 30 grammes de fromage par jour, soit l’équivalent d’un huitième de camembert.

Si on est gourmand, et qu’on trouve que 30 grammes, c’est vraiment peu, on peut en prendre davantage, mais moins souvent, sans aller jusqu’à engloutir un demi-camembert en une seule fois !

Certains fromages sont plus gras que d’autres

Les pâtes pressées comme le comté, le gruyère, le parmesan, le beaufort… sont très riches en matières grasses. Mais ce sont aussi les fromages qui apportent le plus de protéines et de calcium ! Les pâtes persillées, comme le roquefort et le Bleu d’Auvergne, comptent également parmi les fromages les plus gras.

Comparés, les fromages frais, comme la faisselle, le carré frais, le petit-suisse, sont moins caloriques car ils contiennent plus d’eau, mais ils affichent des teneurs modérées en calcium et renferment du lactose. Et entre les deux, on a les fromages à pâtes molles, comme le camembert, le brie et le chaource.

À écouter aussi

A noter  que le nombre de matières grasses indiqué sur l’emballage est calculé pour le poids sec. Ainsi, un camembert à 45% de matières grasses compte en réalité 20 grammes de lipides pour 100 grammes, et non 45 grammes.

Comment choisir parmi toutes ces variétés ?

Si on n’a pas de problème de poids, on choisit ceux qu’on aime. Si on surveille sa ligne, on peut préférer les fromages frais, moins caloriques ou la cancoillotte qui est le fromage le moins gras de tous. 

Les personnes qui souhaitent renforcer leur capital osseux ont intérêt à privilégier les pâtes pressées, comme le comté, le gruyère ou le cantal. Les fromages, notamment les pâtes pressées,  sont riches en protéines et en vitamine B12, et peuvent donc contribuer à  équilibrer l’alimentation des personnes végétariennes.
 
Les fromages contiennent des graisses saturées. Alors, sont-ils néfastes pour le cœur ?
On l’a dit car une consommation élevée de graisses saturées contribue à faire monter le cholestérol sanguin et à augmenter la mortalité cardiovasculaire.

Il y a des études sur les produits laitiers et le risque de maladies cardiovasculaires. Celles portant uniquement sur les fromages sont plus rares, et leurs résultats sont controversés. Les dernières études semblent indiquer que les fromages consommés sans excès ont plutôt un effet neutre vis-à-vis de la santé cardiaque. La graisse saturée du fromage ne semble pas avoir un impact aussi négatif qu’on le pensait sur le cholestérol sanguin, en raison des autres nutriments qu’il contient. Donc on peut continuer à se régaler de fromage, à condition de le faire avec modération.

Les fromages ont-ils d’autres bénéfices inattendus ?

Les fromages sont également fermentés et ainsi ils contribuent à maintenir notre microbiote intestinal en bonne santé. Mais ils ont aussi des défauts. Certains fromages sont très salés, comme le roquefort, la mimolette, le parmesan. Enfin, des variétés au lait cru, comme le camembert, le brie, le crottin, font courir un risque d’intoxications alimentaires, notamment chez les femmes enceintes qui doivent éviter de les consommer.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/