1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Pourquoi les hommes et les femmes doivent prendre soin de leur périnée
2 min de lecture

Pourquoi les hommes et les femmes doivent prendre soin de leur périnée

Ce mercredi 8 juin, on va parler du périnée, et des raisons pour lesquelles il est important d’en prendre soin.

Un médecin (illustration)
Un médecin (illustration)
Crédit : Online Marketing / Unsplash
Prendre soin de son périnée : pourquoi c'est important
00:03:12
Prendre soin de son périnée : pourquoi c'est important
00:03:12
Micro générique Switch 795x530
Aline Perraudin

Les hommes aussi ont un périnée. Et même si la grossesse et l’accouchement malmènent particulièrement le périnée des femmes, les messieurs ont également intérêt à en prendre soin et à bien l’entretenir.
 
Le périnée, c’est le plancher qui soutient les organes du petit bassin. Plus précisément, c’est un ensemble de muscles qui s’étend de l’os du pubis au coccyx. Il ressemble à un hamac et retient à l’intérieur du corps la vessie, le rectum, et en plus, chez la femme l’utérus. Le périnée doit être  solide, c’est-à-dire suffisamment musclé, pour ne pas être fragilisé dès qu’il subit des pressions.
 
La pression des viscères déjà, mais aussi différentes pressions qu’il peut subir dans la vie quotidienne, lorsqu’on fait un effort physique, quand on porte une charge, quand on pousse à la selle ou tarde à uriner, lorsqu’on rit ou éternue. Un bon périnée prévient le risque de fuite  urinaire, empêche aussi les fuites de gaz, évite l’apparition d’une descente d’organes et… favorise le plaisir sexuel.

Lutter contre la constipation, éviter les sports de contact

Un périnée suffisamment tonique et musclé augmente le plaisir chez la femme. Lors de la pénétration, il se contracte et cela resserre le vagin autour du pénis, ce qui augmente les sensations. Chez l’homme, le périnée permet de bloquer le sang dans la verge. Donc, cela permet d’avoir une érection de qualité.
 
Pour ne pas l’abîmer, primo, on essaie de lutter contre la constipation si on est sujet à cela car lorsqu’on est constipé, on pousse sur son périnée quand on va à la selle. On s’hydrate correctement, on boit environ 1,5 litre d’eau par jour et on augmente ses apports en fibres.

Secundo, on évite la pratique intensive de sports à choc, surtout si on a un périnée fragilisé. Le jogging, le volley, le basket, le trampoline ou encore l’équitation malmènent le périnée. En revanche, le yoga, le Pilates, la natation lui sont bénéfiques.

Des petits exercices pour le maintenir en forme

Certains signes permettent d'évaluer la forme de son périnée. Si on n’a pas de fuites urinaires, ni de difficultés à retenir des gaz, c’est déjà bon signe. Ensuite, on peut faire un test : on pose un doigt entre l’anus et les organes génitaux. On doit sentir que cette zone remonte lorsqu’on contracte le périnée.

À écouter aussi

Pour le maintenir en forme, on peut faire de petits exercices consistant à contracter et à relâcher son périnée. On fait comme si on se retenait d’uriner, puis on relâche, et ainsi de suite. Que ce soit au bureau, dans les transports, ou dans son lit, on peut faire cela  en prévention 5 à 10 minutes par semaine, ou tous les jours si on a une légère incontinence urinaire.

En revanche, on oublie le stop-pipi. Certes, arrêter d’uriner quand on a commencé muscle le périnée, mais cela augmente aussi le risque d’infection urinaire, et cela peut perturber le bon fonctionnement de la vessie.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/