1 min de lecture Études

Le coronavirus aurait circulé en Italie dès septembre 2019

Selon une étude, menée par l’Institut national du cancer (INT) de Milan, le SARS-CoV-2 aurait pu se répandre hors de Chine plus tôt qu’on ne le pense.

Les urgences d'un hôpital italien, à Rome, prenant en charge les patients Covid, le 12 novembre 2020.
Les urgences d'un hôpital italien, à Rome, prenant en charge les patients Covid, le 12 novembre 2020. Crédit : ANDREAS SOLARO / AFP
William Vuillez
William Vuillez
Journaliste RTL

L'épidémie de coronavirus est-elle arrivée en Europe plus tôt qu'on ne le pense ? Alors que les premiers cas de Covid-19 ont été signalés en décembre 2019 à Wuhan, dans le centre de la Chine, l’Institut national du cancer (INT) de Milan suggère dans une étude, que le virus circulait en Italie dès septembre 2019

Cette étude publiée par le magazine scientifique Tumori Journal de l’INT et relayée par l'agence Reuters en France, s'appuie sur 959 volontaires sains enregistrés dans le cadre d’un test de dépistage du cancer du poumon entre septembre 2019 et mars 2020. 11,6% d'entre eux avaient développé des anticorps spécifiques au nouveau coronavirus bien avant février.

Au sein de la même étude, l’Université de Sienne a décelé quatre cas porteurs des mêmes anticorps la première semaine d’octobre 2019. Ces chiffres apportent deux conclusions selon Giovanni Apolone, co-auteur de l’étude, interrogé par Reuters : 

- Ces personnes avaient été infectées en septembre 2019. Donc "des personnes sans symptômes étaient non seulement positives après les tests sérologiques, mais étaient également porteurs d’anticorps capables de tuer le virus”, a-t-il dit à l'agence.

À lire aussi
coronavirus
Confinement : Espagne, Italie, Royaume-Uni... Comment nos voisins s'organisent

- Cela prouve également que "ce nouveau coronavirus peut circuler parmi la population sur un temps long et avec un faible taux de mortalité, et ce non pas parce qu’il disparaît, et soudain resurgir".

L'Organisation mondiale de la santé a déclaré que l'épidémie avait débuté de Chine en décembre 2019 et que la présence du SARS-CoV-2 hors de Chine était inconnue avant cette période. Mais l'OMS, qui dit examiner cette étude de l’INT, a déjà indiqué que "la possibilité que le virus ait pu circuler silencieusement ailleurs ne peut pas être exclue".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Études Santé Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants