1 min de lecture Environnement

Coronavirus : le recyclage des masques se met en place, pour lutter contre la pollution

Chaque semaine, 50 millions de masques jetables sont consommés en France, ce qui pose le problème de leur recyclage.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Coronavirus : fléaux écologiques, le recyclage des masques jetables se met en place Crédit Image : Karolina Grabowska / Pexels | Crédit Média : Virginie Garin | Durée : | Date : La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin édité par Ryad Ouslimani

"Les poubelles servent aussi à éviter la diffusion du coronavirus". Cette phrase sera visible désormais dans les rues, à travers les affiches d’une campagne lancée ce lundi 16 novembre par le ministère de la Transition écologique qui en appelle au civisme. Et ce d’autant plus que 50 millions de masques chirurgicaux sont utilisés chaque semaine en France. 

Jetés dans la rue, ces masques deviennent un vrai fléau qui d’abord fait prendre un risque aux agents de la propreté qui les ramassent. Mais ils représentent aussi un fléau écologique. Composés de polypropylène, ils ne se dégradent pas dans la nature. Désormais, certaines entreprises les recyclent quand même, dont une à Châtellerault qui les transforme en petits objets en plastique.

À Tours, un projet pilote vise à collecter les masques jetables, et une filière de recyclage est en train de se mettre en place. En attendant, il faut les mettre à la poubelle et refermer le couvercle, ou privilégier les masques en tissu. Une étude du ministère de la Santé vise aussi à vérifier si l’efficacité de ces masques demeure après plusieurs passages en machine, ce qui serait une excellente nouvelle, y compris pour le porte-monnaie

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Pollution Écologie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants