2 min de lecture Alimentation

Hypertension : Michel Cymes vous explique comment limiter votre consommation de sel

L'hypertension artérielle touche de nombreux Français. Pour limiter le risque, un changement d'alimentation s'impose à commencer par la limitation du sel, mais comment s'y prendre ?

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes vous explique comment limiter votre consommation de sel Crédit Image : Photo de Artem Beliaikin provenant de Pexels | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Nicolas Barreiro

Environ 15 millions de Français sont hypertendus. L’hypertension artérielle est l’un des, voire le premier motif de consultation chez le généraliste. Et encore, cela suppose que vous ayez des symptômes, ce qui est loin d’être toujours le cas, le problème n’émergeant généralement de l’ombre qu’à la faveur d’un examen de routine… 

Les symptômes sont nombreux : fatigue généralisée, maux de tête, étourdissements, crampes musculaires, gêne respiratoire, envie fréquente d’aller au petit coin, nez qui saigne… Vous le voyez, l’éventail est largement ouvert. Sauf que parfois, l’éventail reste fermé et vous n’êtes pas au courant. Cela dit, pas de panique, il existe des médicaments aussi efficaces qu’indispensables mais pour en sortir, il faut aussi que vous y mettiez du vôtre, en commençant par changer de mode de vie.

C’est indispensable. Il faut s’imposer une alimentation sans matière grasse, faire une croix sur la charcuterie (il y a une tolérance avec le jambon blanc), penser aux céréales complètes, ne pas oublier les 5 fruits et légumes quotidiens, limiter voire supprimer l’alcool… Et il y a le sel, une calamité. Le sel est partout. Sa particularité ? Il retient l’eau. Donc ça augmente le volume plasmatique, d’où une pression plus importante dans les artères et c’est comme ça que vous êtes hypertendu.

Comment éviter le sel ?

Pour commencer, on vire la salière quand on se met à table. Ensuite, on la joue futé, il existe des trucs pour diminuer sa consommation tel que le gomasio. C’est un mélange de sel et de sésame. Et je peux vous dire qu’on y trouve surtout du sésame et très peu de sel. N’empêche, à l’arrivée, ça fait la blague. Vous pouvez donc opter pour le Gomasio là où vous mettiez du sel auparavant. 

À lire aussi
consommation
Champignons : attention à l'intoxication au shiitake

Deuxième astuce : cuisiner à l’eau gazeuse. C’est un truc de grands chefs. Le sel présent dans l’eau suffit pour que vous obteniez un goût salé. Je signale au passage que cuisiner à l’eau gazeuse, ça permet de ne pas altérer la couleur des aliments. Tant qu’à faire, si en plus d’être bon, c’est joli, pourquoi se priver !

Troisième astuce : utiliser tout ce qui permet de donner du goût et remplacera avantageusement le sel. Je me réfère au thym, au persil, à la coriandre, aux fines herbes, à l’ail à l’oignon, au curcuma voire au gingembre si vous n’êtes pas trop sensible du palais. Je peux vous dire que vous avez là tout ce qu’il faut pour vous faire oublier le sel dont je rappelle que l’OMS nous dit qu’il ne faut pas en avaler plus de 4 grammes par jour alors que nous en consommons le double

Enfin, il est possible d'opter pour le sel diététique. C’est du sel sans sel, du sel à base de potassium. Et le potassium, c’est bien. C’est bien au sens où ça fait baisser la pression quand le cœur se contracte. Mais comme rien n’est simple, il ne faut pas non plus en abuser, notamment quand on a des problèmes de rein. Donc si vous optez pour le sel diététique, touchez-en un mot à votre médecin traitant.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alimentation Médecine Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants