3 min de lecture Épidémie

Femmes enceintes : pourquoi il faut aussi se vacciner contre la grippe

ÉCLAIRAGE - Les femmes enceintes sont encore peu à se faire vacciner contre la grippe. Pourtant, elles font partie des publics vulnérables.

Une femme reçoit un vaccin anti-grippal (illustration)
Une femme reçoit un vaccin anti-grippal (illustration) Crédit : CLAUDIO CRUZ / AFP
Coline Daclin Journaliste

Olivier Véran, le ministre de la Santé, l'a rappelé jeudi 8 octobre dans un point presse. Les personnes vulnérables au virus de la grippe doivent se faire vacciner. La France aurait d'ailleurs "commandé beaucoup plus de vaccins [anti-grippaux] que pour les années précédentes", a indiqué le ministre.

En effet, pendant cette période de crise sanitaire, le vaccin anti-grippal peut éviter des contaminations inutiles, mais aussi de confondre ses symptômes avec ceux de la Covid-19 ou encore d'encombrer les urgences.

Les personnes prioritaires pour se faire vacciner sont les soignants et les personnes fragiles. En pratique, il s'agit des personnes âgées de 65 ans et plus, des personnes atteintes de certaines affections chroniques ou qui sont atteintes d'obésité, mais aussi des femmes enceintes. Or, chez ces dernières, la couverture vaccinale est particulièrement basse.

L'an dernier, l'’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) a même révélé une étude sur le sujet. Sur la saison 2015-2016, seul 7,4% des femmes enceintes s'étaient fait vacciner contre le virus. En cause, des médecins et sage-femmes qui ne proposent pas toujours le vaccin, mais aussi une certaine méfiance des futures mères envers le produit. 

Un rapport bénéfice-risque à considérer

À lire aussi
Un restaurant pendant la crise du coronavirus (illustration) coronavirus
Coronavirus : les restaurants entraînent-ils plus de contaminations que les boutiques ?

Il faut dire que le vaccin anti-grippal fait l'objet de nombreux préjugés. Certains craignent notamment des effets secondaires. "Le risque est infime", assure le gynécologue Jean-Pierre Naccache à RTL.fr. Selon le médecin, installé à Paris, aucun risque particulier lié au vaccin n'a été identifié pour les femmes enceintes.

Il n'y a pas non plus de risque d'attraper la grippe en se faisant vacciner, car le vaccin comporte "un virus inactivé", précise Sylvie Behillil, chercheuse à l'institut Pasteur.

Il faut surtout comparer le risque d'éventuels effets secondaires au bénéfice du vaccin : la grippe peut être à l'origine de complications graves pour la mère et pour le fœtus. "Une femme enceinte qui attrape la grippe peut faire une insuffisance respiratoire et en mourir. Il peut aussi y avoir une réaction du fœtus : c'est lui qui est le plus vulnérable", soutient le médecin, qui insiste sur "les milliers de morts" que fait la grippe chaque année. Elle est en effet responsable de 8.000 à 14.500 décès au cours des trois dernières saisons grippales.

"Le moyen le plus efficace de se protéger"

Une autre critique qui est faite au vaccin est qu'il n'est pas efficace à 100%. En effet, le virus de la grippe mute chaque année, et il peut donc être plus ou moins efficace selon le virus en circulation , mais aussi l’âge et de l’état immunitaire du patient. "Mais même si le vaccin avait une efficacité médiocre, il empêche des complications et des décès", assure Sylvie Behillil, qui confirme que la vaccination reste toutefois "le moyen le plus efficace de se protéger".

Côté soignants, l'étude publiée par l'Inserm pointe un manque de sensibilisation des sage-femmes et des gynécologues sur cet enjeu particulier. Seul un quart des femmes interrogées auraient reçu une proposition de vaccination pendant leur suivi de grossesse. En revanche, les femmes dont le médecin principal pendant leur grossesse était leur généraliste auraient une couverture vaccinale plus importante. 

"On a constaté que pour les généralistes, c'était plus naturel de penser à la vaccination contre la grippe. Ils voient ce problème tous les jours", indique Béatrice Blondel, chercheuse à l'Inserm et autrice de l'étude publiée en novembre 2019. Elle dit toutefois avoir bon espoir que les gynécologues et sage-femmes soient plus sensibles à ce sujet désormais, notamment avec l'épidémie de Covid.

Quoi qu'il en soit, si vous êtes enceinte, vous pouvez demander à votre médecin une vaccination grippale. En pharmacie aussi, vous pouvez vous faire vacciner. Dans tous les cas, le vaccin est gratuit pour les femmes enceintes. Pour rappel, la campagne de vaccination commencera le 13 octobre prochain. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Grippe Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants