1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Covid : l’OMS alerte sur la probabilité de nouveaux variants “possiblement plus dangereux”
2 min de lecture

Covid : l’OMS alerte sur la probabilité de nouveaux variants “possiblement plus dangereux”

L’OMS prévient que l’émergence de nouveaux variants du coronavirus "possiblement plus dangereux" est à prévoir.

Photo de flacons du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 prise au centre de santé d’Elafonissos, sur l’île d’Elafonissos, le 23 avril 2021, dans le sud de la Grèce. (Illustration)
Photo de flacons du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 prise au centre de santé d’Elafonissos, sur l’île d’Elafonissos, le 23 avril 2021, dans le sud de la Grèce. (Illustration)
Crédit : ARIS MESSINIS / AFP
Céline Morin & AFP

Ce 16 juillet, le Comité d’urgence de l’Organisation Mondiale de la Santé alerte face à l’émergence très probable de nouveaux variants du Covid, "possiblement plus dangereux". Les experts mettent en garde : "la pandémie est loin d’être finie". Ajoutant qu’il y a une "forte probabilité de l'émergence et de la diffusion de nouveaux variants inquiétants possiblement plus dangereux et encore plus difficiles à contrôler". 

Le Comité se dit donc préoccupé : "18 mois après la déclaration d'une urgence de santé publique internationale, nous continuons à courir après le virus et le virus continue à courir après nous" explique Didier Houssin son président. Parmi les variants alarmants à surveiller, l’OMS évoque ceux Alpha (identifié au Royaume-Uni), Bêta (en Afrique du Sud), Gamma (au Brésil) et Delta (en Inde).

Veiller à une distribution des vaccins équitable

On le voit notamment avec le variant Delta qui, parti d’Inde, se répand actuellement sur toute la planète entrainant une remontée des contaminations dans de nombreux pays. Plus contagieux que le variant anglais, il se diffuse beaucoup plus vite et se montre plus résistant aux vaccins – bien que ces derniers aient tout de même prouvé leur efficacité.  

Deux recommandations ont été faites par le Comité. Et en premier lieu, l’équité face à l’accès aux vaccins et à leur distribution incitant ainsi "le partage des doses, la production locale, la libération des droits de propriété intellectuelle, les transferts de technologie, la montée en puissance des capacités de production et bien sûr les financements nécessaires pour mettre en œuvre toutes ces activités". En effet, si l’Union européenne et les États-Unis ont pour objectif de vacciner la majorité de leur population dans les semaines qui arrivent, les pays les plus défavorisés, eux peinent à le fairen’atteignant même pas pour certains les 1 % de vaccinés – notamment en Afrique. 

À lire aussi

Autre recommandation non négligeable : selon Didier Houssin, il est "essentiel de ne pas se laisser détourner par des initiatives qui pourraient aggraver l'inéquité dans l'accès aux vaccins", comme troisième dose de vaccin proposée notamment par le groupe Pfizer/BioNTech. "Alors qu'aujourd'hui les données scientifiques ne le justifient pas véritablement, si on considère la situation au niveau mondial" conclut-il. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/