1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : pourquoi l’OMS change le nom des variants
1 min de lecture

Coronavirus : pourquoi l’OMS change le nom des variants

L'Organisation mondiale de la santé considère que les noms de variants évoquant des pays sont "discriminatoires", et cherche à simplifier les dénominations scientifiques.

Un chercheur danois analyse des variants du coronavirus (illustration)
Un chercheur danois analyse des variants du coronavirus (illustration)
Crédit : HENNING BAGGER / RITZAU SCANPIX / AFP
Coline Daclin
Journaliste

Préparez-vous à entendre parler des variants Alpha, Beta ou Gamma. Pas de panique, il ne s'agit pas de trois nouveaux coronavirus mutants, mais de nouvelles dénominations pour ceux qu'on appelle les variants "britannique", "sud-africain" et "brésilien", ou encore en langage plus scientifique "B.1.1.7", "B.1.351" et "P.1". 

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a en effet décidé de simplifier les dénominations des variants du coronavirus en leur donnant des noms de lettres grecques. Les appellations évoquant le premier pays où la mutation a été détectée sont considérées comme "stigmatisantes et discriminatoires", a-t-elle justifié dans un communiqué. 

Aux Etats-Unis par exemple, les attaques contre les personnes d'origine asiatique se sont multipliées, dans un contexte où la Chine était désignée comme responsable du virus. L'ex-président Donald Trump n'a d'ailleurs eu de cesse de parler du "virus chinois". 

Les noms scientifiques des variants continueront d'exister, car ils fournissent des données utiles aux experts. Mais l'OMS ne les utilisera plus dans sa communication quotidienne, et privilégiera les lettres grecques, "faciles à prononcer et à retenir". L'organisation encourage également les autorités nationales, les médias et autres à adopter les nouveaux noms. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/