1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : "Nous voyons les signaux précoces d'une 3ème vague", alerte Lacombe
1 min de lecture

Coronavirus : "Nous voyons les signaux précoces d'une 3ème vague", alerte Lacombe

INVITÉE RTL - D'après l'infectiologue Karine Lacombe, les données sanitaires font état d'une reprise épidémique en France. Le nombre d'hospitalisations augmente notamment en région parisienne.

Une personne en train de se faire vacciner (illustration).
Une personne en train de se faire vacciner (illustration).
Crédit : MARTIN BUREAU / POOL / AFP
Coronavirus : "Nous voyons les signaux précoces d'une 3ème vague", alerte Lacombe
13:09
Coronavirus : "Nous voyons les signaux précoces d'une 3ème vague", alerte Lacombe
13:09
Thomas Sotto - édité par Florise Vaubien

"Nous voyons les signaux précoces d'une reprise épidémique et d'une troisième vague", a prévenu la professeure Karine Lacombe sur RTL, lundi 4 janvier. "C'est en train de frémir : les arrivées aux urgences et les hospitalisations augmentent" notamment "en région parisienne", a indiqué l'infectiologue et cheffe de service des maladies infectieuses à l'hôpital Saint-Antoine à Paris. 

Si la spécialiste est "moins inquiète" face à une pandémie "que l'on connaît mieux", elle a rappelé les facteurs essentiels pour "anticiper" un éventuel regain de la propagation du virus, à savoir "le nombre de cas positifs et le nombre d’arrivées en hospitalisation et en réanimation"

Ces indicateurs rapportent une situation sanitaire encore incertaine et propice à une troisième vague. "Actuellement, le nombre d’hospitalisations est déjà important et plus spécifiquement en région parisienne", précise Karine Lacombe qui n'exclut pas "une possible reprise de l'épidémie".

Chaque jour, les autorités recensent entre 10.000 et 15.000 nouveaux cas : "on est sur un plateau élevé", alerte l'infectiologue. Par ailleurs, elle souligne que "les tous derniers chiffres des infections ne sont pas fiables : on a l'impression qu'il y a un peu moins de contaminations", mais ce résultat "a été dilué par un très grand nombre de dépistages à l'occasion des vacances scolaires". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/