2 min de lecture Santé

Coronavirus : les outils pour lutter contre l'épidémie sont-ils efficaces ?

Un meilleur traçage des cas contact permettra de mieux contrôler l'épidémie. C'est pour cela qu'a été lancée la nouvelle version de l'application Tous Anti-Covid. Mais se révèle-t-elle efficace ?

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Coronavirus : les outils pour lutter contre l'épidémie sont-ils efficaces ? Crédit Image : ÄFP | Crédit Média : Sophie Aurenche | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Aurenche édité par Marie Gingault

La victoire contre le coronavirus et la fin du confinement passe par un meilleur traçage des cas positifs et des fameux cas contact, afin d'éviter que l'épidémie ne devienne hors de contrôle. Ce lundi 9 novembre, RTL fait le point sur les outils mis en place pour lutter contre la propagation. 

Parmi eux, il y a l'application Tous Anti-Covid qui a été téléchargée par plus de 8 millions de personnes qui s'y sont enregistrée. Les chiffres sont indiqués dans l'application, ainsi tout le monde peut s'en informer. Cela monte doucement, mais sûrement. Pas assez encore pour que cela soit efficace à grande échelle, mais c'est tout de même mieux qu'en mai et juin.

8.774 personnes ont déjà reçu une notification, car elles ont été en contact avec une personne positive. Autant de personnes qui sont ensuite censées prendre leurs précautions avec isolement et tests, afin d'éviter de transmettre le virus. Les cas positifs sont censés ensuite être rappelés par l'Assurance Maladie, pour donner le nom de leurs cas contacts qui sont eux-mêmes appelés ensuite.

Moins d'appels, plus de SMS

Si l'on dit "censé", c'est parce que cela se fait de moins en moins. En effet, le nombre de cas positifs devient chaque jour beaucoup trop important. Sur une journée avec plus de 50.000 cas positifs, les brigades de l'Assurance Maladie (9.000 temps-plein dans toute la France), doivent appeler des dizaines de milliers de personnes.

À lire aussi
Coronavirus France
Les infos de 18h - Dunkerque : les contrôles renforcés pour le premier week-end de confinement

Depuis la mise en place du système, 3.600.0000 personnes ont été contactées. Avec l'explosion du nombre de cas, le président de la République lors de sa dernière intervention a reconnu que le système est dépassé. Exemple : sur la première semaine de novembre, l'Assurance Maladie n'a réussi à joindre "que" 85% des patients positifs, contre 92% la semaine précédente et 70% des personnes cas contact, contre 87% au cours de la semaine passée. 

Si la stratégie n'est pas abandonnée, les modalités viennent de changer. Pour résumer : moins de coups de téléphone, mais plus de SMS. Un SMS qui redirige vers un site internet. Ce dernier donne toutes les informations utiles : s'isoler, comment obtenir un arrêt maladie, à combien de masques gratuits vous avez droit, etc. 

Règle n°1 : restez chez soi

De plus, le patient 0 recevra en plus un SMS pour préparer l'entretien avec l'Assurance Maladie. Par exemple, faire la liste de tous les cas contact plutôt que de réfléchir en direct au téléphone avec le conseiller, ce qui prend un temps précieux. Que vous soyez prévenu par l'application ou par l'Assurance Maladie, la règle première reste la même : rester chez vous, même si vous n'avez pas de symptômes

Restez isolé en attendant d'avoir un rendez-vous, puis le résultat du test. Sans cette stratégie d'isolement, le déconfinement ne pourra pas être une réussite. On l'a raté au printemps, il ne faut pas subir un deuxième échec. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Gouvernement Risque sanitaire
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants