1 min de lecture Société

Coronavirus : les Français se déplacent 2 à 3 fois plus qu'au premier confinement

Selon les données de plusieurs opérateurs, les Français se déplacement plus depuis le 30 octobre dernier que lors du premier confinement.

Un homme marche dans les rues de Montmartre, juste avant le déconfinement.
Un homme marche dans les rues de Montmartre, juste avant le déconfinement. Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Les Français se déplacent deux à trois fois plus depuis le 30 octobre dernier que lors du premier confinement, selon les données de plusieurs opérateurs. 

Les distances parcourues par les utilisateurs de l'application routière Waze avaient diminué de 30% le 3 novembre, dernier jour pour lequel des données disponibles existent. Début avril, les baisses de distances parcourues étaient bien supérieures, plutôt de l'ordre de 80 à 90%.

Sur Apple Plan, les demandes d'itinéraires pour les trajets en voiture étaient en baisse mercredi de 38% par rapport à la normale. Elles étaient en baisse de 45% pour les trajets en transports en commun, et de 55% pour les trajets à pied. Lors du premier confinement, les demandes avaient baissé d'environ 80% pour les itinéraires en voiture, et plus de 80% pour les trajets à pied.

Du monde aux heures de pointe dans les transports

La Société des autoroutes du Nord et de l'Est de la France (Sanef) - seule grande société autoroutière à communiquer ses chiffres - note une baisse du trafic de 30% cette semaine. Il s'était effondré de 80% pendant le premier confinement. Dans Paris intra-muros, l'adjoint chargé des transports David Belliard notait une baisse de 29% de la circulation lundi 2 novembre. "On est loin de la baisse de circulation du premier confinement (-70% sur la période)", relevait-il.

À lire aussi
agriculture
Charente-Maritime : à la rencontre de Sophie Renaud, Miss France agricole 2021

La fréquentation des transports publics d'Ile-de-France a baissé d'un peu plus de moitié par rapport au niveau atteint fin octobre, à 30% de la normale pré-Covid en moyenne, avec des pics assez marqués aux heures de pointe (50% le matin), des creux dans la journée et quasiment personne le soir. Les tendances sont les mêmes en province, avec légèrement plus de monde, jusqu'à 40% en moyenne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Confinement Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants