2 min de lecture Épidémie

Coronavirus : la Russie promet un vaccin dès 2020, l'OMS appelle au calme

La Russie a annoncé ce lundi 3 août qu'elle pourrait fournir des "milliers" de doses de vaccins contre la Covid-19 par mois dès 2020, et "plusieurs millions" début 2021.

Illustration d'un vaccin
Illustration d'un vaccin Crédit : AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

Trois entreprises biomédicales russes seront en mesure de produire dès septembre et de manière industrielle un vaccin contre la Covid-19. "Selon les premières estimations (...) nous pourrons fournir dès cette année plusieurs centaines de milliers de doses de vaccin par mois, puis par la suite jusqu'à plusieurs millions en début d'année prochaine", a affirmé le ministre russe du Commerce Denis Mantourov à l'agence publique TASS. 

Ce vaccin a été développé par le laboratoire de recherches en épidémiologie et microbiologie Nikolaï Gamaleïa. Le ministre de la Défense russe a expliqué que des essais cliniques sur des militaires avaient "clairement montré une réponse immunitaire apparente" face au nouveau coronavirus, "sans effets secondaires ou anomalies". 

Néanmoins, la rapidité de la découverte de ce vaccin préoccupe les chercheurs. Ils estiment que le processus normal de développement d'un tel dispositif médical pourrait ne pas être respecté pour gagner du temps.

Il existe des lignes directrices et des directives claires (...) afin de faire avancer les choses de manière sûre et efficace.

L'Organisation mondiale de la Santé à propos des projets de vaccin contre la Covid-19.
Partager la citation

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) est, elle aussi, montée au créneau. "Tout vaccin et tout médicament à cette fin doivent bien sûr être soumis à tous les différents essais et tests avant d'être homologués pour leur déploiement", a souligné son porte-parole Christian Lindmeier. 

À lire aussi
Un patient infecté par le coronavirus (illustration) coronavirus
Coronavirus : plus d’un million de décès recensés dans le monde

"Parfois, des chercheurs individuels affirment avoir trouvé quelque chose, ce qui est bien sûr, en tant que tel, une excellente nouvelle, a-t-il expliqué. Mais entre trouver ou avoir la possibilité d'avoir un vaccin qui fonctionne et avoir franchi toutes les étapes, il y a une grande différence", a-t-il dit en soulignant que l'OMS n'avait pour l'heure "rien vu d'officiel".  

Selon l'OMS, il est important de bien suivre les règles pour permettre un "développement sûr d'un vaccin", "afin de s'assurer que nous savons contre quoi le vaccin agit, qui il peut aider et, bien sûr, également s'il a des effets secondaires négatifs, si les effets secondaires médicaux sont plus importants que le bénéfice réel". Selon l'OMS, 26 candidats vaccins sont en cours de tests sur l'être humain et 139 sont au stade pré-clinique. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Russie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants