2 min de lecture Épidémie

Coronavirus : l'épidémie progresse le plus vite en Auvergne-Rhône-Alpes

Les médecins de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont alerté la population alors que l'épidémie progresse vite : le nombre de personnes hospitalisées a doublé et les services de réanimation sont presque saturés.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Coronavirus : l'épidémie progresse le plus vite en Auvergne-Rhône-Alpes Crédit Image : JEFF PACHOUD / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Nerissa Hemani édité par Florise Vaubien

26.676 nouveaux cas de contamination et 166 décès ont été enregistrés en France mercredi 21 octobre. C’est dans la Région Auvergne-Rhône-Alpes que l'épidémie progresse le plus vite. Trois départements - le Rhône, l'Isère et la Loire - font partie de ceux où le virus circule le plus actuellement.  

En une semaine le nombre de cas positifs à doublé dans la région passant de 11.000 à près de 20.000. Dans la Loire, Saint-Étienne est la ville où le taux d'incidence (nombre de personnes infectées pour 100.000 habitants) est le plus élevé de France. Il est de 700 cette semaine. Rappelons que le seuil d’alerte est de 250.

Depuis 10 jours, il y a une explosion du nombre de personnes hospitalisées dans la région. Plus de 2.300 patients sont pris en charge, soit deux fois plus que la semaine dernière. Un chiffre comparable aux données observées le 30 mars dernier quand la France était encore au cœur de la première vague de Covid-19

Dans les hôpitaux, les services de réanimation sont presque saturés car 90% des lits sont occupés. D'ailleurs, l’ARS a demandé lundi à tous les établissements publics et privés de la Loire, du Rhône, de l'Ain, de l‘Isère et de la Savoie de déprogrammer toutes les opérations non urgentes

Les médecins alertent la population

À lire aussi
Des tests salivaires (illustration) Coronavirus France
Tests salivaires : la Haute autorité de la santé donne son feu vert

Pourtant dans la région, des mesures fortes ont été prises comme le couvre-feu dans trois villes. Mais les effets ne se sont pas encore faits sentir. Il va falloir attendre 10 à 15 jours pour voir les premiers impacts de ce couvre-feu dans les métropoles de Saint-Étienne, Lyon et Grenoble. Un couvre-feu qui pourrait être étendu à plusieurs départements de la région. Le Premier ministre Jean Castex s'exprimera à ce sujet ce jeudi 22 octobre. Enfin, la ville de Clermont-Ferrand pourrait également passer en alerte maximale.   

Alors d’ici là, les médecins de la région alertent la population. Dans une pétition publiée lundi, ils appellent à l'union de tous et rappellent l'importance des gestes barrières, à savoir le port du masque, le lavage des mains et surtout limiter les rassemblements pour ne pas encombrer les hôpitaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Hôpitaux Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants