1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : "Il va y avoir un troisième confinement", selon Stéphane Manigold
1 min de lecture

Coronavirus : "Il va y avoir un troisième confinement", selon Stéphane Manigold

INVITÉ RTL - Stéphane Manigold, le porte-parole du collectif "Restons ouverts", est au micro de RTL pour donner son avis sur l'éventualité d'un passeport vaccinal.

Coronavirus : "il va y avoir un troisième confinement", selon Stéphane Manigold
Coronavirus : "il va y avoir un troisième confinement", selon Stéphane Manigold
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Faut-il mettre en place un passeport vacinnal ?
05:33
Yves Calvi_
Yves Calvi - édité par Camille Guesdon

Faudra-t-il un passeport vaccinal pour reprendre une vie normale ? Certains pays y sont favorables. En France, pour le moment, le sujet est évacué par les responsables politiques. Mais certains secteurs, comme le transport aérien ou les restaurateurs le demandent. Stéphane Manigold, co-fondateur et porte-parole du collectif “Restons ouverts”, donne son avis sur le passeport vaccinal au micro de RTL.

Selon Stéphane Manigold, au sein du collectif, "80% sont hostiles au passeport vert. Mais nous acceptons le débat parce que, force est de constater, que demain il va y avoir un troisième confinement et que cette situation ne peut plus durer économiquement pour nos entreprises".

La mise en place d'un troisième confinement ne fait pas l'ombre d'un doute pour Stéphane Manigold, "78% des Français sont prêts à ce nouveau confinement". Mais il reste des zones rouges comme les écoles, les collèges. Selon le restaurateur il faut mettre le sujet sur la table et se demander comment sortir de cette crise.

"La vaccination est un échec"

Pour Stéphane Manigold, la vaccination est un échec. "Nous sommes à 138.000 vaccinations aujourd'hui. Si vous mettez un passeport, cela signifie que seulement 138.000 personnes peuvent sortir. 

À lire aussi

Se faire vacciner et obtenir un justificatif à moyen terme permettra-t-il de fréquenter des lieux qui ne sont plus ouverts et donc de faire travailler des gens qui en ont besoin ? Le porte-parole du collectif "Restons ouverts" ne veut pas que ce passeport devienne "un espèce de QR code" devant les portes d'entrée et un sésame pour aller dans un restaurant. "Ca suffit la stigmatisation", affirme-t-il, avant d'ajouter "soit c'est tout le monde, soit c'est personne". Selon lui, c'est le brassage de la population qui transmet le virus et "qu'il faudra le mettre en place partout" comme dans les transports par exemple.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/