2 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : hôpitaux, cas, vaccin... Le point sur la situation à Nice et Marseille

ÉCLAIRAGE - La région Provence-Alpes-Côte d'Azur n'est pas touchée partout de la même manière et les exemples les plus flagrants sont Nice et Marseille. Alors que la situation à Nice s'améliore, Marseille inquiète.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Coronavirus : hôpitaux, cas, vaccin... Le point sur la situation à Nice et Marseille Crédit Image : GERARD JULIEN / AFP | Crédit Média : Etienne Baudu | Durée : | Date : La page de l'émission
Etienne Baudu édité par Cassandre Jeannin

La région Provence-Alpes-Côte d'Azur est l'une des plus impactées par la crise sanitaire. La ville de Nice par exemple a été touchée dès la fin février par la mesure de confinement le week-end. En revanche, Marseille est passée à travers les gouttes.  
 
Nice, 350.000 habitants à l'est, Marseille, 865.000 à l'ouest et deux trajectoires différentes. Nice a été l'une des premières villes à être frappées d'un confinement le week-end à partir du 27 février. Le taux d'incidence, les nouveaux cas positifs pour 100.000 habitants, était à l'époque très haut dépassant les 630 cas. Depuis, les mesures semblent avoir produit leurs effets puisque 5 semaines plus tard ce taux est descendu à 453 cas. 

En revanche, à Marseille le taux d'incidence lui est monté plus lentement mais finalement beaucoup plus sûrement puisqu'aujourd'hui le taux d'incidence marseillais pointe à 559 cas.

Quelle est la situation dans les hôpitaux ?

Le taux d'occupation des lits en réanimation est de plus de 90% à Marseille contre 79 dans les Alpes-Maritimes. À Nice, au CHU on explique que la situation se stabilise voire s'améliore même si on reste prudent, et d'ailleurs il n'y a pas eu de transfert de malades la semaine dernière. 

À Marseille par contre on est plus inquiet. Un responsable de l'AP-HM, l'assistance publique-hôpitaux de Marseille, espérait d'ailleurs que les mesures prises par le gouvernement seront efficaces car ils n'arrivent plus à recruter de personnels. Donc il sera de plus en plus difficile d'ouvrir de nouveaux lits. La semaine dernière, 3 patients ont dû quitter la cité phocéenne pour être transférés à Cahors et à Toulouse.

Quid de la vaccination ?

À lire aussi
tourisme
Vacances : "Pas la peine de faire la promotion de Marseille", assure un adjoint au maire

À Nice, les mesures de confinement précoces fin février se sont accompagnées d'une campagne de vaccination importante. Et les résultats sont là puisqu'en dehors de la Corse du Sud, les Alpes-Maritimes ont le taux de vaccination le plus important de France avec plus de 19% de la population qui a reçu au moins la première dose contre 14% dans les Bouches-du-Rhône malgré l'effort des marins-pompiers qui à Marseille, au stade Vélodrome, vaccinent à tour de bras, près de 2.700 personnes par jour la semaine dernière.

Quelles sont les prévisions ?

À Nice, la situation semblerait se stabiliser dans les jours qui arrivent. Le pic de la contamination pourrait même avoir été passé. En revanche, à Marseille la carte est rouge sur toute la ville. La marée ici monte inexorablement et le pic pourrait être atteint dans les deux semaines qui viennent. Enfin, les marins-pompiers suspectent même que le variant anglais qui submerge la ville pourrait à son tour avoir déjà muté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Vaccin Hôpitaux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants