1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Fêtes clandestines à Marseille : "Je trouve cela déplorable", s'indigne la préfète de police
1 min de lecture

Fêtes clandestines à Marseille : "Je trouve cela déplorable", s'indigne la préfète de police

INVITÉ RTL - Frédérique Camilléri, préfète de police des Bouches-du-Rhône, s'indigne de la tenue de nombreuses fêtes clandestines depuis le mois de janvier.

Des personnes rassemblées lors d'une fête (illustration).
Des personnes rassemblées lors d'une fête (illustration).
Crédit : Unsplash/@axville
Fêtes clandestines : "Je trouve cela déplorable", s'indigne une préfète de police
00:51
Etienne Baudu - édité par Venantia Petillault

Les soirées clandestines se multiplient dans toute la France, notamment à Marseille où l'une d'entre s'est tenue dans la nuit du samedi au dimanche 28 mars dans les quartiers nord de la ville. Une situation qui indigne les autorités en cette période de coronavirus. Frédérique Camilleri, préfète de police des Bouches-du-Rhône, exprime son mécontentement. 

"Moi je trouve déplorable de déployer autant d'énergie de la part des contrevenants pour échapper à la règle sanitaire, qui est simple et de bon sens et qui permet de protéger tout le monde et de nous en sortir tous le plus rapidement possible de cette épidémie. Cela mobilise forcément des policiers et des gendarmes qui ont reçu des consignes strictes de fermeté contre les organisateurs et les participants à ces fêtes clandestines", explique-t-elle. 

"Ainsi que des consignes de mises en demeure voire de fermetures administratives de tous les bars, restaurants qui ne respecteraient pas les règles. Il ne faut pas se leurrer, il y a un certain nombre d'activités commerciales et clandestines qui se sont développées autour de ces interdictions avec des fêtes organisées par des personnes qui sont des professionnels des infractions à la règle sanitaire, qui font payer des soirées très cher. Pour ces personnes là, l'objectif c'est vraiment de pouvoir enquêter et les mettre devant leurs responsabilités devant la justice", prévient-elle.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/