2 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : le Grand Est fortement touché par la pandémie

Première victime importante de la pandémie en France, la région Grand Est est à nouveau frappée de plein fouet par le coronavirus, la situation dans les hôpitaux y est préoccupante.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Coronavirus : le Grand Est fortement touché par la pandémie Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : Dimitri Rahmelow | Durée : | Date : La page de l'émission
Dimitri Rahmelow édité par Nicolas Barreiro

On s’en souvient, la région Grand-Est avait été très sérieusement touchée lors de la première vague avec les tous premiers clusters de France notamment en Alsace, des services de réanimations saturés, et des évacuations sanitaires. La situation s'avère difficile également pendant cette troisième vague. Parmi les mauvais élèves, la Moselle sous surveillance renforcée où l'on a vacciné le plus vite possible.
 
Vingt centres de vaccinations sont ouverts tout ce week-end de Pâques sur l’ensemble du département, des centres implantés en ville mais aussi en campagne. Et 17% des Mosellans ont déjà reçu au moins une dose, dont 22.000 la semaine écoulée, meilleur taux de tous les départements de la grande région. 

De son côté, l’Aube, qui faisait partie des 19 départements français soumis aux restrictions les plus dures affiche 14,2%. C’est plus que la moyenne nationale à un peu plus de 13%.

Un taux d'incidence inquiétant

Concernant le nombre de personnes infectées par la Covid-19 pour 100.000 habitants, ce n’est pas brillant. Tous les départements, ils sont dix, affichent en une semaine des taux à la hausse. Et on va s’attarder sur l’Aube, encore une fois : 569 en taux d’incidence, 494 une semaine plus tôt. L’Aube en queue de peloton sur toute la région. 
 
Regardons maintenant la Moselle qui était en surveillance renforcée : on est passé de 292 à 331, donc là encore ça monte sérieusement. Enfin, les deux départements alsaciens sont les seuls à être situé en-dessous de 200. Seul motif de satisfaction : le taux d’incidence global sur la région est de 323 quand il est de 402 sur toute la France.

Des répercussions dans les hôpitaux

Au sein des hôpitaux, la situation reste très tendue. On comptait par exemple, jeudi dernier, date des dernières données transmises par l’agence régionale de santé, 44 personnes nouvellement admises en réanimation en 24 heures. Elles n’étaient que 38 le jeudi précédent.
 
Même constat si on regarde le nombre total de patients en réanimation : 449 jeudi dernier, 417 une semaine plus tôt, donc une courbe clairement ascendante. 17 patients de Moselle ont été transférés cette semaine à Colmar et Strasbourg, celui-ci étant le dernier grand hôpital de la région à avoir de la place en réanimation

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Est
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants