1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : confinement le week-end, couvre-feu... Est-ce vraiment efficace ?
2 min de lecture

Coronavirus : confinement le week-end, couvre-feu... Est-ce vraiment efficace ?

ÉCLAIRAGE - L’épidémie flambe toujours dans les Hauts-de-France et l’Île-de-France, mais en quelles proportions ? Les couvre-feu et confinement déjà en place ne suffisent-ils plus ?

La rue de Rivoli à Paris, déserte pendant le confinement (image d'illustration)
La rue de Rivoli à Paris, déserte pendant le confinement (image d'illustration)
Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Coronavirus : confinement le week-end, couvre-feu... Est-ce vraiment efficace ?
02:14
Sophie Aurenche - édité par Sarah Belien

Avec une incidence de 425 en Île-de-France, le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants par semaine, les nouvelles contaminations ont augmenté de 20% en une semaine. La barre des 500 vient d’être franchie dans le Val-d’Oise et en Seine-Saint-Denis. Et du côté des Hauts-de-France, l'incidence est à 366, mais avec plus de 500 à Dunkerque.

Le confinement les week-ends est déjà imposé à Dunkerque depuis début mars. Depuis, le taux d’incidence a été divisé par 2, mais il reste à un niveau très élevé : il est de 500. Le problème, c’est que la pression dans les hôpitaux est toujours très forte. Le nombre d'entrées continue d’augmenter cette semaine à l’hôpital de Dunkerque. Le service de réanimation se remplit, les quelques transferts donnent un peu d’air, mais pas assez. 

Dans le Pas-de-Calais, la hausse des nouveaux cas a été stoppée, mais c’est tout. Le confinement les week-ends a sûrement joué un rôle, mais il y a sûrement d’autres facteurs : les vacances, le télétravail. Mais il est toujours difficile d’isoler une mesure par rapport à une autre.

En Île-de-France, on vit avec des restrictions depuis 5 mois : couvre-feu fin octobre, confinement en novembre, à nouveau le couvre-feu à partir de 20h en décembre puis à partir de 18h depuis le 14 janvier. Mais comme le variant anglais représente désormais 75% des nouveaux cas, les mesures de freinage sont insuffisantes. D’où les nouvelles restrictions annoncées ce jeudi 18 mars.

Le confinement hybride est-il efficace ?

À lire aussi

Ce nouveau confinement total ou partiel aura pour but de faire baisser la pression dans les hôpitaux, notamment en réanimation. Et faire baisser le nombre de nouvelles contaminations. On sait qu’un confinement strict, dur produit des effets en 2 ou 3 semaines dans les hôpitaux. Mais on ne connaît pas les conséquences d’un confinement hybride : seulement le week-end ou strict la semaine mais moins le week-end.

Le couvre-feu, avait permis de faire baisser l’incidence de 15%, mais uniquement dans les premières semaines, et lorsque le variant anglais était minoritaire.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/