1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus en PACA : les Bouches-du-Rhône dans le rouge, le Var épargné

ÉCLAIRAGE - En région PACA, l'épidémie de Covid-19 connaît un rebond inquiétant. La situation est particulièrement tendue dans les hôpitaux marseillais.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Coronavirus en PACA : les Bouches-du-Rhône dans le rouge, le Var epargné Crédit Image : BORIS HORVAT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Sophie Aurenche édité par Benoît Collet

Les autorités sanitaires vont-elles devoir avoir recours à un reconfinement ciblé en région PACA ? Les derniers chiffres, datant du 8 septembre, sont inquiétants. Le taux d'incidence (nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants) bat des records et frôle les 200 dans les Bouches-du-Rhône. À titre de comparaison, on est à 95 à Paris. La moyenne régionale en PACA, est de 200, avec une situation beaucoup plus calme dans les Alpes-Maritimes ou les Hautes-Alpes.

Il y a au total 86 malades en réanimation dans toute la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, soit la moitié des lits potentiellement disponibles dans toute la région. Il y en a 63 rien que dans les Bouches-du-Rhône. Il reste donc encore de la place, d'autant que certains départements, comme le Var, ne sont quasiment pas touchés, avec 4 malades seulement. Il n'y a personne en réanimation dans les Hautes-Alpes et les Alpes-de-Haute-Provence.

En ce qui concerne le Vaucluse, la situation se dégrade. Mercredi 9 septembre, L'Agence régionale de santé a annoncé que quatre personnes testées positives au nouveau coronavirus dans le département, étaient décédées à l'hôpital depuis le début du mois. Au total, ce sont donc 51 décès qui ont été enregistrés dans le département depuis le début de l'épidémie. Le nombre d'hospitalisation dans le Vaucluse a fortement augmenté en une semaine, passant de 17 à 36.

La situation est plus inquiétante dans les hôpitaux marseillais, proches de la saturation. À l'assistance publique, il y avait le 9 septembre 25 malades pour une capacité de 28 lits. Des places ont dû être ouvertes en urgence et une vingtaine d'aide-soignantes embauchées. Des transferts de malades de Marseille vers d'autres hôpitaux de la région ont déjà eu lieu.

À lire aussi
Martine Aubry, la maire (PS) de Lille (Nord). Coronavirus France
Fermeture des bars à 22h : une "ineptie", selon Martine Aubry

La perspective d'un reconfinement local, pas exclue par le Conseil scientifique, ne plaît pas du tout à certains élus locaux. Renaud Muselier, président LR de la région, a jugé l'hypothèse "inadmissible", "injuste" et "inapplicable".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Épidémie Marseille
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants