1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus en Île-de-France : les nouveaux cas en baisse de 20% en une semaine
2 min de lecture

Coronavirus en Île-de-France : les nouveaux cas en baisse de 20% en une semaine

L'Île-de-France est la région la plus touchée par le coronavirus mais l'évolution de la situation épidémique cette dernière semaine est plutôt rassurante.

Une femme fait son jogging dans le jardin des Tuileries à Paris (Illustration)
Une femme fait son jogging dans le jardin des Tuileries à Paris (Illustration)
Crédit : AFP / Archives, Loïc Venance
Coronavirus en île-de-France : le nombre de nouveaux cas en baisse de 20% en une semaine
02:05
Virginie Garin

L'Île-de-France, région la plus touchée du pays, enregistre une baisse assez sensible depuis 10 jours. Le nombre de nouveaux cas a même diminué de 20% en une semaine et même d'un quart en Seine-Saint-Denis et dans le Val-d'Oise. Ces deux départements étaient les plus touchés de la région.

Des mesures plus contraignantes ont été prises dès le 18 mars dans la région francilienne, donc l'épidémie régresse. Mais la situation dans les hôpitaux reste critique. Il faut 15 jours pour que la baisse des cas ait un impact sur les hospitalisations. Le nombre de personnes admises en réanimation continue d'augmenter : 1.777 le mardi 13 avril au soir. Et cela va continuer pendant encore une semaine. Martin Hirsch, le directeur des hôpitaux de Paris envisage un sommet de cette 3e vague aux alentours du 20 avril.

Le virus d'origine, celui de l'an dernier, est toujours là, mais il ne représente plus que 12% des nouveaux cas. Le variant britannique en effet domine, un peu moins que dans le reste du pays. On trouve un peu plus de sud-africain surtout et de brésilien : 6% en Seine-Saint-Denis et 4% pour le variant sud-africain. Vu l'état des hôpitaux et étant donné que ces variants se transmettent plus vite, ils sont très surveillés. 

La région la plus en retard dans les vaccinations

L'Île-de-France est la région de métropole la plus en retard dans la campagne de vaccination, avec de grosses disparités. À Paris, on s'est beaucoup vacciné, plus que la moyenne nationale. En revanche, la Seine-Saint-Denis est le département français qui avait les moins bons chiffres. Les autorités sanitaires comptent sur l'ouverture du Stade de France en plein cœur du département pour rattraper ce retard.

À lire aussi

La région francilienne a tout de même mis les moyens, puisqu'elle est dotée du plus grand vaccinodrome de France. Ce n'est pas le Stade de France, pas encore, mais le vélodrome de Saint-Quentin en Yvelines. 57 salles de vaccination ont été installées sur l'aire centrale du vélodrome avec autour sur la piste, l'équipe de France de vitesse qui tourne et continue de s'entrainer. Ça distrait les vaccinés. Cette semaine 13.000 personnes vont y recevoir une injection.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/