1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : "Il faut faire plus" face au variant brésilien, estime le Pr Salomon
2 min de lecture

Coronavirus : "Il faut faire plus" face au variant brésilien, estime le Pr Salomon

INVITÉ RTL - Rémi Salomon, Président de la Commission Médicale d'Établissement de l'AP-HP, revient sur les spécificités du variant brésilien et les mesures à prendre pour le contrer.

Le Brésil franchit le cap des 4.000 décès quotidiens.
Le Brésil franchit le cap des 4.000 décès quotidiens.
Crédit : SILVIO AVILA / AFP
Coronavirus : "Il faut faire plus" face au variant brésilien, estime le Pr Salomon
09:36
Julien Sellier & Sarah Belien

Est-ce que la France doit suspendre les liaisons aériennes avec le Brésil ? Le variant P1, connu comme étant le variant brésilien, dangereux, y sévit. Le pays compte plus de 4.000 morts par jour dans le pays en ce moment. Le président local d'extrême droite, Jair Bolsonaro, s'oppose toujours à toute restriction.

Sur la question, le Pr Rémi Salomon, Président de la Commission Médicale d'Établissement de l'AP-HP affirme que la France "a pris des mesures importantes et diminué de manière importante le nombre de voyageurs qui viennent du Brésil. On est passé de 50.000 à 1.000 voyageurs par semaine donc c'est une bonne chose et ça diminue le risque". En revanche, le test PCR, en prenant en compte la période d'incubation de la maladie, "n'est pas suffisant", admet Rémi Salomon. "Mais compte tenu de la dangerosité de ce variant brésilien, je pense qu'il faut faire plus."

Certains pays européens ont déjà suspendu les vols depuis le Brésil, d'autres imposent des quarantaine d'une dizaine de jours. Mais il faut que ces mesures soient communes à toute l'Europe, selon le Président de la Commission Médicale d'Établissement de l'APHP. "Ça n'aurait pas de sens de faire une mesure que pour un seul pays, il faut la faire pour tous les pays européens", a-t-il déclaré.

Il est probablement plus contagieux que le variant britannique.

Rémi Salomon

Sur le variant brésilien, Rémi Salomon précise qu'il est très contagieux. "Il est probablement plus contagieux que le variant britannique", éclaire-t-il. Le variant se répand donc très vite dans le pays, en partie du fait que les mesures prises par le gouvernement sont "catastrophiques", alerte Rémi Salomon. Aussi, le variant est plus dangereux car "il touche des sujets plus jeunes. Il faut faire attention aux comparaisons. Le système de santé brésilien est totalement débordé (...) Il touche des sujets de moins de 40 ans", précise le médecin. Enfin troisième point, ce variant "a des caractéristiques qui le rendent résistant à certains vaccins. Il porte une mutation particulière", affirme le Pr Salomon.

À lire aussi

Il y a eu quelques cas de variant brésilien en France. Pour le moment, il reste très minoritaire, mais il peut se répandre rapidement "si on lui laisse le temps, il va probablement entrer dans une phase de croissance rapide et exponentielle", et potentiellement une 4e vague est à craindre alerte Rémi Salomon.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/