2 min de lecture Épidémie

Coronavirus : a-t-on atteint le pic épidémique de la première vague ?

ÉCLAIRAGE - Emmanuel Macron n'écarte plus la possibilité de reconfiner strictement le pays. En effet, malgré la vaccination et les mesures de freinage renforcées dans 19 départements, la courbe épidémique ne cesse de grimper.

Un service de réanimation dans un hôpital, pendant l'épidémie de coronavirus (illustration)
Un service de réanimation dans un hôpital, pendant l'épidémie de coronavirus (illustration) Crédit : Remko DE WAAL / ANP / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin Journaliste

Tous les Français ont les yeux rivés sur les chiffres... Faut-il confiner strictement ou non, alors que les taux d'occupation en réanimation ne cessent d'augmenter et que les médecins alertent sur un tri potentiel des patients ? Où en est-on par rapport au pic épidémique de la première vague il y a un an, qui avait poussé le gouvernement à prendre des mesures radicales ? 

Depuis le début du mois de janvier 2021, la courbe du nombre de patients atteints du coronavirus en réanimation ne fait qu'accroître. Selon les données de Santé publique France, ce lundi 29 mars 4.974 malades étaient en réanimation. Ils étaient 4.903 le 16 novembre 2020, date qui correspond au pic de la deuxième vague et plus de 7.000 le 8 avril 2020, qui correspond au pic de la première vague.

Ce qui inquiète aujourd'hui c'est le chiffre élevé de patients en réanimation malgré les mesures de freinage du virus, couvre-feu et confinements locaux, et malgré la campagne vaccination. Ainsi, dimanche 28 mars, 41 médecins et réanimateurs de l'AP-HP ont réclamé un confinement strict, alertant sur la situation de "médecine de catastrophe" notamment en Île-de-France.

Vers un reconfinement strict ?

Jeudi dernier, Emmanuel Macron a pris la parole affirmant qu'il n'avait "aucun mea culpa à faire" sur la stratégie adoptée face au coronavirus. Le chef de l'État a ajouté : "dans les prochains jours et semaines qui viennent, nous aurons de nouvelles mesures à prendre". Le compte à rebours est donc lancé, mais personne n’en connait la durée. Ce que ça veut dire, c’est que tout est possible, y compris un reconfinement, assure Olivier Bost.

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus : Castex dévoile le protocole sanitaire dans les écoles

Selon porte-parole de LaREM, Maude Bregeon : "La situation a changé, elle est beaucoup plus inquiétante, c'est pour ça que des mesures ont été prises. Le président ne s'enferme pas dans 'quoi qu'il en coûte, on ne reconfinera pas'. Si de nouvelles mesures doivent être prises (…) Emmanuel Macron les prendra."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants