1 min de lecture Coronavirus

Confinement : pourquoi le nombre d'arrêts cardiaques a doublé

Le nombre d'arrêts cardiaque a explosé pendant le confinement. Ils étaient aussi plus mortels faute de défribrillateur à la maison.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Confinement : pourquoi le nombre d'arrêts cardiaques a doublé Crédit Image : SIPA / Michel Gile | Crédit Média : Odile Pouget | Durée : | Date : La page de l'émission
Odile Pouget édité par Nicolas Scheffer

C'est impressionnant. Le nombre d'arrêts cardiaque a doublé en région parisienne. Beaucoup moins de patients ont survécu à ces infarctus. De nombreux facteurs entrent en jeu. 

Pour un tiers des patients, l'arrêt cardiaque était directement lié au coronavirus. Pour tous les autres, les médecins avancent plusieurs hypothèses. Cela peut être la difficulté à joindre les secours, les généralistes peu accessibles

"Nos patients en insuffisance cardiaque n'avaient plus de rendez-vous, de consultations. Il y avait une difficulté évidente d'accès aux soins d'autant que nos patients étaient moins enclins à consulter", explique Eloi Marijon, cardiologue à l'hôpital George Pompidou qui a coordonné l'étude. "Ils avaient la peur de contracter le coronavirus et craignaient de déranger", complète-t-il.

Autre constat, deux fois moins de patients sont arrivés vivants pendant cette période à l'hôpital, un taux de survie faible qui peut s'expliquer par le fait que l'arrêt s'est produit au domicile. "On a moins de chance de trouver un défibrillateur automatique à la maison. Les témoins familiaux font aussi moins de massage cardiaque à cause de la charge émotionnelle", explique le cardiologue.

À lire aussi
Une femme se fait vacciner (photo d'illustration) coronavirus
Coronavirus : que sait-on sur le vaccin Moderna bientôt en phase finale de test ?

Pour chaque minute écoulée sans geste de réanimation, il faut compter 10 % de chances de survie en moins. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Santé Hôpitaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants