1 min de lecture Hôpitaux

Canicule : "Il faut embaucher massivement à l'hôpital", assure un urgentiste sur RTL

INVITÉ RTL - Christophe Prudhomme, porte-parole de l'Association des médecins urgentistes de France, assure que "la chaleur plus le Covid, plus la nécessité que les professionnels partent en vacances, ça fait beaucoup pour l'hôpital". Il réclame des embauches à l'hôpital, comme en Ehpad.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Canicule : "Il faut embaucher massivement à l'hôpital", assure un urgentiste sur RTL Crédit Image : Thomas SAMSON / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245 _TASSART
Bénédicte Tassart
édité par Sarah Ugolini

C'est un cri d'alerte. Christophe Prudhomme, porte-parole de l'Association des médecins urgentistes de France, explique avoir "une activité soutenue et liée en particulier aux personnes âgées qui supportent mal cette vague de chaleur qui dure".

À cela s'ajoute "quelques cas de malades du Covid-19 à hospitaliser". Le médecin urgentiste du Samu du 93 assure qu'"il est clair qu'à cette période de l'année où l’hôpital tourne au ralenti", il se trouve "dans une période compliquée". Il relate notamment le cas de l'hôpital d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, où des patients "restent sur des brancards, dans des couloirs" pas forcément climatisés.

"La chaleur plus le Covid, plus la nécessité que les professionnels partent en vacances, ça fait beaucoup pour l'hôpital", déplore Christophe Prudhomme. Selon, lui "ce qui manque à l’hôpital et dans les Ehpad, ce sont des emplois". 

Les personnels sont épuisés. Le Ségur n'a pas apporté des réponses à la hauteur des besoins.

Christophe Prudhomme, porte-parole de l'Association des médecins urgentistes de France.
Partager la citation

Avec le Ségur de la santé, ce sont 15.000 emplois qui ont été promis par Olivier Véran. Ce ne sont pas ces 15.000 postes "qui vont permettre de travailler dans de bonnes conditions, surtout si on a un nombre de patients Covid qui augmente", déplore le médecin urgentiste.

À lire aussi
Les urgences à l'hôpital (illustration) Coronavirus France
Val-d'Oise : un hôpital accusé d'être à l'origine d'un cluster familial

"Il faut embaucher massivement à l'hôpital", martèle Christophe Prudhomme. "Le plan Ségur ce sont 15.000 emplois avec 7.500 créations d'emplois alors que nous demandons 100.000 embauches à l’hôpital et 200.000 en Ehpad pour rattraper les standards d'Europe du nord", détaille-t-il. 

Selon le médecin, "ce sont les bras qui manquent, y compris pour faire les tests dans les laboratoires". "Les personnels sont épuisés. Le Ségur n'a pas apporté des réponses à la hauteur des besoins", conclut-il amer. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hôpitaux Urgences Canicule
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants