2 min de lecture Sommeil

Alimentation : Michel Cymes nous éclaire sur les conséquences du stress

L'alimentation répond à une ribambelle d'émotions, à commencer par le stress qui peut stimuler l'appétit, de manière inconsciente.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Alimentation : Michel Cymes nous éclaire sur les conséquences du stress Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Florise Vaubien

De nombreux Français considèrent qu'ils mangent trop et ont un mental de poisson rouge quand ils ouvrent leur réfrigérateur. Si vous avez l'impression que vous mangez trop, c'est qu'il y a une raison. L'alimentation obéit à une ribambelle d'émotions, notamment le stress, et si vous vous penchez sur votre profil, vous saurez sur quoi vous devez agir pour changer la donne. 

Car il existe différentes familles de gourmands et parmi eux, ceux qui mangent trop parce qu'ils sont stressés. Comment cela fonctionne ? Si vous n'avez pas une minute à vous, vous sécrétez une hormone du joli nom de cortisol.

Or, cette hormone a une particularité : elle stimule l'appétit. En conséquence, dès qu'elle coule à flot, vous vous jetez sur une barre de chocolat ou un paquet de chips plutôt que sur des brocolis ou une pomme, et vous grossissez. 

Comment repérer ce trouble ?

À noter que nous pouvons être stressés sans en être conscients. Certaines personnes mériteraient ainsi d'être filmées dans la journée de manière à pouvoir se regarder dans la soirée. Elles verraient alors tout un tas de symptômes auxquels elles ne prêtent pas suffisamment attention. 

À lire aussi
vaccin
Coronavirus : comment savoir si l'on est obèse et éligible à la vaccination

Si vous êtes du style à ne jamais prendre réellement le temps de vous mettre à table, à avaler un café en catastrophe le matin (éventuellement avec un bout de pain), à grignoter entre les repas, à craquer pour le chocolat et à ne jamais prendre le temps de peler un fruit parce que "ça n'est pas pratique", vous collectionnez les attributs de la personne stressée.

Il existe d'autres indices, plus subtils. Par exemple, le fait de ne pas inviter des amis à déjeuner ou à dîner, au prétexte que vous n’avez pas le temps. Ou alors, si vous organisez un repas, le fait de servir des plats préparés. 

Le sommeil, l'alimentation et le bien-être

Pour agir contre ce phénomène, il faut d'abord déstresser tous azimuts ! Pour cela, on vous recommande un mode d’emploi en trois temps. Primo, je me pose la question du sommeil. De fait, si je ne dors pas au moins sept heures par nuit, je me mets en danger. En effet, plus on dort, moins on est stressé. D'autant que quand on dort peu, on sécrète plus de ghréline, encore une hormone qui ouvre l'appétit.

Secondo, je soigne ma sécrétion de sérotonine. Pourquoi ? Parce que c'est l'hormone du bien-être et plus de bien-être signifie moins de stress. Pour faciliter les choses, misez sur les aliments adéquats : de la viande, du poisson, des laitages, des légumes secs ou encore des céréales complètes. 

Tertio, et si vous preniez le temps de vous intéresser au yoga ou à la méditation ? Ces pratiques demandent un peu plus d’investissement que les points un et deux mais elles pourraient changer votre vie car désormais, vous connaissez l'équation : moins de stress = moins de kilos.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sommeil Bien-être Stress
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants