1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Pamplemousse, thé, curcuma... Attention à ces aliments quand vous prenez des médicaments
2 min de lecture

Pamplemousse, thé, curcuma... Attention à ces aliments quand vous prenez des médicaments

Certains aliment peuvent interagir de manière négative avec nos traitements médicamenteux. En voici une liste non-exhaustive.

Du pamplemousse (illustration)
Du pamplemousse (illustration)
Crédit : Unsplash/Estúdio Bloom
Ça Va Beaucoup Mieux, l'Hebdo du 02 mai 2021
40:47
Michel Cymes

Quelles interactions existent entre ce que l'on mange et les médicaments que l'on prend ?D'abord, il faut savoir qu'on parle d'interaction quand l'effet d'un médicament est modifié par un autre produit que l'on prend. L'action peut être diminuée ou bien multipliée. Il y a aussi certaines interactions qui ont tendance à augmenter le risque d'effets indésirables.

C'est une affaire de chimie des molécules qui se rencontrent. Vous imaginez bien qu'on ne peut pas prévoir toutes les interactions, mais certaines sont quand même aujourd'hui bien connues, comme celles qui concernent, le pamplemousse. Eh oui, le pamplemousse agit sur certaines enzymes du corps humain. Or, ces enzymes, elles ont la propriété de transformer le médicament au niveau du foie et de l'intestin. 

Ensuite, il y a deux possibilités. Soit l'action du médicament est diminuée, soit il s'élimine moins bien. Et là, ça peut donner lieu justement à des effets secondaires. Par exemple avec les statines. Mais il y a un risque d'atteintes musculaires avec certains immunosuppresseurs. C'est un risque d'atteinte rénale.

Alors, de manière générale, le conseil donné par l'assurance maladie, c'est de ne pas boire de jus de pamplemousse dans les deux heures qui précèdent ou qui suivent la prise d'un médicament. Elle conseille aussi de limiter sa consommation à moins d'un quart de litres par jour.

Le thé vert et la caféine

À lire aussi

Maintenant, le thé, et particulièrement le thé vert, qui a tendance à empêcher l'absorption du fer par l'organisme quand celui-ci est prescrit par voie orale. Je pense notamment aux femmes enceintes. 

Puisqu'on parle de boisson. Il y a deux, trois choses à savoir sur la caféine. Vous savez que sa consommation a tendance à nous booster. Mais la prise de certains antibiotiques influe sur son élimination. Donc elle a tendance à s'accumuler dans l'organisme avec des risques de nausées et de troubles cardiaques. Donc, à éviter, comme avec certains antihistaminiques. Et je vous rappelle que la caféine, en plus de la trouver dans le café, elle est présente dans le thé et dans certains sodas.

Attention à la vitamine K

On va passer à table maintenant pour faire la revue des aliments à éviter en fonction des traitements. Bon, alors, je ne vais pas pouvoir tous vous les citer, mais en gros, voilà, on évite les aliments riches en vitamine K. C'est ce qu'on trouve dans le chou, le broccoli, les abats, les épinards, le persil. Donc, on évite ces aliments en cas de traitement anticoagulant parce que ça diminue l'efficacité des médicaments. 

On évite les agrumes avec les anti-inflammatoires non stéroïdiens parce qu'ils peuvent provoquer des brûlures d'estomac et du reflux. Attention à la réglisse qui augmente la pression artérielle : à éviter en cas de traitement contre l'hypertension. Quant au curcuma, il peut augmenter l'action d'anti-diabétiques pris par voie orale et donc augmenter le risque de l'hypoglycémie.

Prenez aussi le millepertuis. C'est une plante qui est utilisée contre certains états anxieux et dépressif. Elle peut diminuer l'activité de plusieurs molécules comme les anticoagulants, la pilule et certains antidépresseurs, et des traitements contre le VIH, mais aussi des pincettes à prendre avec la taurine et les acides oméga 3. 

Voici les grandes interactions connues, mais en fait, il en existe plein. Et donc, je vous engage à bien lire la notice de votre médicament pour savoir s'il fait l'objet d'interactions. Ce sera marqué dessus et évidemment, de parler avec votre médecin ou votre pharmacien, notamment quand vous décidez de de vous auto-médicamenter.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/