2 min de lecture Ligue 1 Conforama

PSG : Tuchel met-il sciemment son club en danger ?

ÉCLAIRAGE - L'entraîneur allemand est-il en train de faire passer ses intérêts personnels avant l'objectif immédiat de résultats du club parisien ?

Thomas Tuchel au Parc des Princes le 20 octobre 2018
Thomas Tuchel au Parc des Princes le 20 octobre 2018 Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et Philippe Sanfourche

Au tennis, on appelle ça avoir la main qui tremble au moment de conclure. Au PSG, cela commence à devenir un étrange "running gag" qui ne fait plus rire personne. Après trois balles de match manquées, le PSG n'a toujours pas réussi à valider le 8e sacre de son histoire en championnat. Et il vient d'enregistrer en l'espace de dix jours l'une des pires périodes de l'ère qatarie en Ligue 1.

Trois jours après l'humiliante défaite chez son dauphin lillois (5-1), la plus large depuis l'arrivée du fonds QSI à la tête du club en 2011, Paris s'est effondré à Nantes (3-2), mercredi 17 avril, certes avec une équipe privée de la plupart de ses cadres. Une deuxième défaite consécutive en L1, cela n'était plus arrivé depuis plus de 7 ans. Et il fallait remonter à mars 2009 pour voir Paris encaisser au moins trois buts lors de deux matches consécutifs en championnat.

Si le titre n'est pour l'instant pas remis en question et pourrait être enfin validé dimanche 21 avril, même avant PSG-Monaco (21h), il flotte un sentiment étrange : Paris ne se met-il pas sciemment en danger ? Paris, ou plutôt son entraîneur Thomas Tuchel. L'Allemand est-il, depuis quelques jours, en train de faire passer ses intérêts personnels avant l'objectif immédiat de résultats ? Son conflit interne avec la direction prend-il le pas sur le reste ?

Tuchel assume ses choix

Afin d'obtenir des renforts de poids cet été, de souligner l'absence de profondeur de son effectif, l'ancien coach du Borussia Dormtund donne l'impression d'être prêt à "bazarder" un ou deux matchs quitte à être champion un peu plus tard. Se priver de Mbappé à Nantes alors que Neymar, Cavani, Marquinhos, Thiago Silva, Verratti, Di Maria ou Meunier sont forfaits parait ainsi pour le moins étrange, pour ne pas dire suspect. 

À lire aussi
Un micro de la chaîne Canal+ à Nantes le 25 octobre 2013 médias
Ligue 1 : Canal+ va finalement conserver deux affiches par journée

Tuchel, lui, assume ses choix et ne veut pas entrer dans la polémique. "C'est mon management, répond-il lorsque il est interrogé sur le cas de son attaquant de 20 ans. C'est une interprétation de vous. C'est une décision de moi et du joueur". Est-il un manipulateur ? Ou plutôt en manque de maîtrise ?

Difficile de faire le tri, comme lorsqu'on le voit sourire étrangement en tribune pendant la défaite. Une critique qu'il balaye encore du revers de la main, avec des explications approximatives à l'image du jeu, des comportements, de tout ce qui entoure le PSG en cette fin de saison.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Conforama Paris Saint-Germain Thomas Tuchel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants