4 min de lecture Olympique Lyonnais

Ligue 1 : Lille, Paris, Lyon, Monaco... Qui a le calendrier le plus favorable ?

ÉCLAIRAGE - À 11 journées de la fin de la saison 2020-2021 de Ligue 1, les quatre premiers se tiennent en quatre points. Plusieurs confrontations directes vont pimenter le sprint final.

Burak Yilmaz (Lille), Axel Disasi (Monaco), Memphis Depay (Lyon) et Kylian Mbappé (PSG)
Burak Yilmaz (Lille), Axel Disasi (Monaco), Memphis Depay (Lyon) et Kylian Mbappé (PSG) Crédit : AFP/Franck Fife, Philippe Desmazes, Denis Charlet
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Qui sera sacré champion de France à l'issue de cette saison 2020-2021 de Ligue 1 encore marquée par la pandémie de coronavirus, sans aucun spectateur dans les stades depuis la 9e journée, avec au maximum 5.000 personnes auparavant ? Le PSG va-t-il perdre sa couronne comme en 2017, l'année de l'avènement de Kylian Mbappé avec Monaco ? 

Paris peut-il même carrément être écarté des deux premières places, et donc d'une qualification directe pour la phase de poules de la prochaine Ligue des champions (le 3e doit en théorie passer par deux tours de barrages pour s'y inviter) ? À 11 journées de la fin d'un feuilleton passionnant comme rarement, ils sont trois à pouvoir engendrer un tel accident industriel : Lille, Lyon et Monaco.

Repassé à la 2e place devant l'OL et revenu à deux longueurs du leader lillois lors de la 27e journée, Paris est sur le papier de nouveau maître de son destin. Mais les quatre petits points qui séparent le quatuor de tête et un éventuel parcours étiré en Ligue des champions - ce dont il rêve - n'offrent aucune garantie aux partenaires de Mbappé et Neymar. Le Losc, l'OL et l'ASM, eux, n'ont potentiellement que quatre matches de Coupe de France au programme d'ici à l'épilogue, au plus tard, du samedi 23 mai, date de la 38e journée de L1.

Lille (1er, 59 points) : à Monaco, à Paris et à Lyon

L'élimination du Losc en 16es de finale de l'Europa League face à l'Ajax Amsterdam (deux revers 2-1, les deux seuls de l'année 2021 du club nordiste) va-t-elle s'avérer être un mal pour un bien ? À très court terme, la réponse a été non : les hommes de Galtier ont concédé deux points (1-1) face à Strasbourg (15e), dimanche 28 février, et encore en égalisant à la 86e minute.

À lire aussi
Olympique Lyonnais
OL : Jean-Michel Aulas dénonce la "politique de la terre brûlée" de Rudi Garcia

S'ils n'ont perdu que deux fois cette saison (à Brest et contre Angers) et restent sur 10 matches sans défaite en championnat, les Dogues avaient déjà perdu deux points (0-0) à domicile face à Brest (14e) le 14 février. Mercredi 3 mars, ils reçoivent une équipe de Marseille (7e) difficile à analyser en ce moment, requinquée par un nul (1-1) contre Lyon qui porte à cinq matches sa série d'invincibilité.

Les 29e et 31e journées en diront davantage sur les chances du champion de France 2011 : Lille se rendra alors à Monaco puis à Paris. Entre-temps, il y aura la réception du 18e, Nîmes. Le Losc doit aussi affronter Lyon sur ses terres dans le sprint final, lors de la 34e journée, après un déplacement à Metz (5e) et la réception de Montpellier (8e). L'actuel leader terminera face à Nice (12e), à Lens (6e), contre Saint-Étienne (16e) et à Angers (10e).

Paris (2e, 57 points) : Lyon et Lille coup sur coup

Même toujours privé de Neymar et de Di Maria mais aussi de Verratti, le PSG a fait le plein (0-4) chez la lanterne rouge, Dijon, samedi 27 février. Il espère en faire de même pour maintenir la pression à Bordeaux (11e) puis face à Nantes (19e) avant les deux chocs en enfilade (mais entrecoupés par la trêve internationale) à Lyon le 21 mars et face à Lille le 4 avril.

D'ici là, Paris saura s'il est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions - 8e retour face au Barça le mercredi 10 mars - et s'il ajoute deux matches à son programme début avril, avant d'aller à Strasbourg (15e) et de recevoir Saint-Étienne (16e). Avant une éventuelle demi-finale aller il y aura un déplacement Metz (5e), après la réception de Lens (6e). Une demie retour serait suivie d'un détour par Rennes (9e).

Les deux derniers matches en championnat semblent largement abordables, contre Reims (13e) et à Brest (14e), où les hommes de Pochettino sont déjà attendus samedi 6 mars en 16es de finale de Coupe de France. Mais l'Europe peut jouer, tant que le physique que sur le moral des Parisiens, qui ont déjà perdu à six reprises cette saison en championnat.

Lyon (3e, 56 points) : trois "petits" pour finir

Capable de coller un 5-0 aux Verts à Geoffroy-Guichard et d'étirer derrière leur série à cinq succès de rang, les Lyonnais de Garcia peuvent aussi tomber à domicile contre Metz et Montpellier en 2021, ou de laisser l'OM revenir au score après avoir outrageusement dominé la première demi-heure. 

Dans l'immédiat, Depay et les siens doivent se méfier d'une équipe rennaise forcément revancharde après la démission de leur coach Julien Stéphan. Il y aura ensuite un déplacement à Reims (13e) avant le choc face au PSG du 21 mars. L'OL s'était imposé 1-0 à l'aller au Parc et a souvent contrarié les Parisiens à domicile depuis l'arrivée des Qataris.

Après la trêve, Lyon aura trois matches pour engranger avant ses deux autres confrontations directes avec ses rivaux, Lille le 25 avril et Monaco, en Principauté, le 2 mai : à Lens (6e)
contre Angers (10e) et à Nantes (19e). La fin du programme : réception de Lorient (17e) et Nice (12e), déplacement à Nîmes (18e).

Monaco (4e, 55 points) : faire le plein entre Lille et Lyon

Qui pouvait imaginer Monaco revenir dans la course au titre au soir d'une défaite 0-3 face à Lens le 16 décembre, la troisième de suite après des revers à Lille et Marseille ? Depuis, les hommes de Kovac n'ont plus perdu et affichent l'impressionnant bilan de 10 victoires - dont 7 de suite en début d'année et une à Paris le 21 février - et deux nuls.

Contrairement à Lille et Lyon, l'ASM n'a plus le PSG, qu'il avait déjà battu en novembre, sur sa route. Et s'il y a bien les oppositions au stade Louis-II contre le Losc le 14 mars et face à Lyon le 2 mai, le reste du programme n'a rien d'effrayant : déplacements à Strasbourg (15e), à Saint-Etienne (16e), à Bordeaux (11e), à Angers (10e), à Reims (13e) et à Lens (6e) pour finir, réceptions de Metz (5e), Dijon (20e) et Rennes (9e).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Olympique Lyonnais AS Monaco Losc
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants