2 min de lecture Mondial féminin

Coupe du Monde féminine 2019 : les Américaines sans panache filent en finale

COMPTE RENDU - Les États-Unis ont battu les Anglaises en demi-finale du Mondial féminin (2-1), et accèdent à la finale pour défendre leur titre.

Alex Morgan et les Américaines qualifiées pour la finale du Mondial, le 2 juillet 2019
Alex Morgan et les Américaines qualifiées pour la finale du Mondial, le 2 juillet 2019 Crédit : FRANCK FIFE / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Elles ont pourtant eu au bout du pied le penalty de l'égalisation dont les Françaises ont rêvé en quart de finale. Mais les Anglaises n'ont pas converti le tir et ce sont bien les Américaines qui se qualifient pour la finale de la Coupe du Monde féminine de football. Avec la maîtrise que l'on peut parfois prendre pour de la fébrilité, et toujours sans panache, les coéquipières d'Alex Morgan ont remporté la demi-finale (2-1) mardi 2 juillet à Lyon. 

Les championnes du monde en titre, qui règnent sur le monde du ballon rond au féminin, ont ouvert le score à la 10e minute à la suite d'une tête à bout portant de Christen Press, sur un bon centre de Kelley O'Hara

Mais on attendait de ce match une opposition de l'Angleterre faite de technique mais aussi de rythme et de défi physique à même de bousculer les États-Unis, et elle a eu lieu.

Les Anglaises ne se sont pas découragées en égalisant rapidement grâce à Ellen White (19e), auteure d'une jolie reprise du droit à la suite d'un centre de Beth Mead. Les joueuses de Jill Ellis, qui a choisi de se passer de sa star Megan Rapinoe lors de ce match couperet, étaient alors obligées de remettre la machine en route afin de reprendre l'avantage. Et c'est sans doute à ce niveau que leur supériorité s'exerce. 

Une maîtrise américaine, une Morgan au rendez-vous

À lire aussi
Le journaliste de Fox News a été entouré d'anti-Trump Mondial féminin
VIDÉO - Coupe du Monde : un reporter de Fox News se retrouve entouré d'anti-Trump

Emmenées par une Alex Morgan brillante, les Stars and Stripes ont cette capacité à accélérer le rythme et augmenter leur maîtrise au besoin. Au point de reprendre les devants grâce à leur superstar des réseaux sociaux. L'ancienne joueuse de Lyon a marqué son précieux but de la tête, avec une petite célébration de but à l'anglaise, en faisant mine de boire une tasse de thé (31e). 

Les Three Lionesses ne baissaient alors pas les bras, montrant un orgueil et un panache qui font partie de leurs forces. Elles ont poussé, et ont fini par obtenir leur chance. On se souvient en quarts du ballon touché de la main par une américaine face aux Bleueslaissant espérer un penalty, en vain. Cette fois-ci, la faute sur Ellen White était sifflé après visionnage vidéo. 

Mais la gardienne Alyssa Naeher, dans un bon soir, a arrêté la tentative de la capitaine anglaise de Steph Houghton. S'en était fini des espoirs anglais d'accéder à la finale. Et après 1991, 1999, 2011 et 2015, les États-Unis vont tenter d'accrocher une quatrième étoile sur leur maillot. Seules les Japonaises ont réussi à battre les stars US lors de la finale de 2011. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mondial féminin Coupe du Monde
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants