3 min de lecture Coupe du Monde

France-États-Unis : pourquoi l'arbitre n'a-t-elle pas sifflé penalty pour les Bleues ?

DÉCRYPTAGE - À la 85e minute du quart de finale contre les États-Unis, l'arbitre n'a pas bronché, malgré une main de l'Américaine O'Hara dans la surface.

L'équipe de France féminine de football après sa défaite contre les États-Unis le 28 juin 2019
L'équipe de France féminine de football après sa défaite contre les États-Unis le 28 juin 2019 Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
William Vuillez
William Vuillez
Journaliste RTL

Des regrets et de l'injustice. Voilà les sentiments qui prédominent au lendemain de la défaite des Bleues contre les États-Unis (1-2) en quart de finale du Mondial. Des regrets car les joueuses de Corinne Diacre, menées au score, n'ont rien lâché et ne sont pas passées loin de l'égalisation en fin de match. De l'injustice, car les Françaises auraient pu obtenir un penalty à 5 minutes de la fin du match pour une main, pourtant évidente dans la surface américaine.

85e minute de jeu, Amel Majri centre dans la surface et voit son ballon dévié vraisemblablement du bras gauche par la latérale américaine Kelley O'Hara. Les Bleues se précipitent alors vers l'arbitre ukrainienne, réclamant un penalty ou du moins l'intervention de la VAR, mais Mme Monzul ne bronche pas et demande que le jeu se poursuive.

Si le ralenti est sans appel, et montre bien une déviation du bras de la joueuse américaine, l'arbitre ukrainienne ne revient pas sur sa décision et ce malgré l'intervention des françaises au premier arrêt de jeu.

"Des mains sifflées pour moins que ça"

Après la rencontre, les Bleues avaient encore cet incident au travers de la gorge. "Durant cette compétition, il y a eu des mains qui ont été sifflées pour moins que ça donc je ne sais pas quoi dire. Au tour précédent, les States ont eu deux penalties plus qu’en leur faveur et là... Je ne sais pas, peut-être que le VAR ne fonctionnait pas…", a déclaré Wendie Renard aux télévisions après le match.

À lire aussi
Didier Deschamps : la tête dans les étoiles équipe de France de football
Coupe du Monde 2018 : un an après le sacre, Deschamps évoque ses souvenirs sur M6

"Depuis le banc, on pense qu’il y a penalty car le ballon touche clairement la main après il faut voir la vidéo. On pense qu’il y a penalty mais l’arbitre n’a pas été voir le VAR donc on a dû lui dire que ce n’en était pas un. Ça aurait pu changer le match mais c’est comme ça", explique de son côté l'attaquante des Bleues Valérie Gauvin.

Football : les Bleues ont-elles réussi leur Coupe du Monde ?
Nombre de votes : 8420 *Sondage à valeur non scientifique

Des consignes sur l'utilisation de la VAR

La règle sur les mains au football, dit que lorsqu'une joueuse augmente la surface de son corps en écartant son bras et en faisant obstacle, il y a penalty. C'est ce qu'explique au Parisien Joël Quiniou, ancien arbitre international. Selon lui, l'arbitre de ce match ainsi que la VAR "ont dû considérer que le bras n'était pas suffisamment décollé pour siffler le pénalty".

L'attitude des Bleues sur l'action n'a clairement pas plaidé en leur faveur. Alors que le ballon est encore en jeu et surtout que le danger est bien présent dans la surface américaine, les Françaises se sont immédiatement précipitées sur Mme Kateryna Monzul, de quoi certainement dissuader l'Ukrainienne de trancher en faveur de l'équipe de France. Mais plus qu'un penalty immédiat, c'est surtout l’absence de l'utilisation de l'arbitrage vidéo que fustigent les Bleues.

Selon Canal+, qui cite son consultant Tony Chapron, ancien arbitre de Ligue 1, les arbitres du Mondial auraient reçu des consignes d'utilisation moins excessive de la VAR avant les quarts de finale. En effet, cette Coupe du Monde a vu naître un début de polémique sur l'utilisation intempestive de la VAR depuis la phases de poules. Celle-ci a mené à un grand nombre de penalties accordés depuis le début de la compétition : 23 au total, soit le record absolu de la compétition et ce avant même la fin des quarts de finale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe du Monde Mondial féminin Équipe de France féminine de football
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797949113
France-États-Unis : pourquoi l'arbitre n'a-t-elle pas sifflé penalty pour les Bleues ?
France-États-Unis : pourquoi l'arbitre n'a-t-elle pas sifflé penalty pour les Bleues ?
DÉCRYPTAGE - À la 85e minute du quart de finale contre les États-Unis, l'arbitre n'a pas bronché, malgré une main de l'Américaine O'Hara dans la surface.
https://www.rtl.fr/sport/football/france-etats-unis-y-avait-il-penalty-pour-les-bleues-7797949113
2019-06-29 10:22:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/B7HK0qnIwminUtgDMXnSFw/330v220-2/online/image/2019/0629/7797949125_l-equipe-de-france-feminine-de-football-apres-sa-defaite-contre-les-etats-unis-le-28-juin-2019.jpg