1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. INVITÉ RTL - "J'espère encore grapiller quelques médailles", confie Kevin Mayer après son sacre mondial
1 min de lecture

INVITÉ RTL - "J'espère encore grapiller quelques médailles", confie Kevin Mayer après son sacre mondial

"Ma carrière n'est pas terminée", lance celui qui est désormais double champion du monde du décathlon. Dans on viseur, bien sûr, les Jeux olympiques de Paris en 2024.

Kevin Mayer à Eugene (États-Unis) le 25 juillet 2022
Kevin Mayer à Eugene (États-Unis) le 25 juillet 2022
Crédit : ANDREJ ISAKOVIC / AFP
INVITÉ RTL - "J'espère encore grapiller quelques médailles", confie Kevin Mayer
00:08:38
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Cinq ans après, le revoilà sur le toit du monde. Déjà sacré champion du monde du décathlon en 2017 à Londres, Kevin Mayer a récidivé, dimanche 25 juillet à Eugene (États-Unis), au prix d'une folle remontée. L'athlète de 30 ans embellit un peu plus son riche palmarès, qui compte aussi deux médailles d'argent aux Jeux Olympiques (2016 et 2021), et le record du monde de la discipline aux dix travaux (9.126 points), établi en septembre 2018 à Talence.

Lorsque la Marseillaise a résonné, le natif d'Argenteuil (Val-d'Oise) a ressenti "énormément d'émotion", "un soulagement immense suivi d'une énorme fierté. Je suis aller chercher cette médaille jusqu'au bout de mes tripes. Dans ces moments-là, on se rend compte de pourquoi on fait ce sport". 

Le voilà un peu dans la légende de l'athlétisme français. "Rentrer à la table des Marie-José Pérec, Ladji Doucouré, Eunice Barber, c'est un honneur, confie-t-il. Maintenant, moi ma carrière n'est pas terminée, j'espère encore grapiller quelques médailles". Il met aussi avant "des légendes comme Martin Fourcade, Teddy RinerZidane. "J'aimerais qu'un jour on m'appelle la légende mais c'est vrai que je ne me vois pas à leur niveau encore". 

"Les prochains objectifs, c'est les prochains championnats du monde de l'année prochaine, et bien sûr les JO de Paris 2024, poursuit Kevin Mayer. Ce qui est bien, c'est que j'ai terminé un décathlon sans boîter, sans grosse douleur. Je vais pouvoir bien me reposer, préparer la saison prochaine, et pouvoir un peu de marge vis-à-vis de mes blessures, parce que c'est la plus grosse problématique dans le décathlon".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire