3 min de lecture Formule 1

Formule 1 - Grand Prix du Canada : Hamilton affole les chronos et égale Senna

COMPTE-RENDU - Un beau résultat pour le pilote britannique, qui fête ce 10 juin le 10e anniversaire de sa première victoire en F1.

Lewis Hamilton, auteur de la 65e pole position de sa carrière au Canada, samedi 10 juin 2017.
Lewis Hamilton, auteur de la 65e pole position de sa carrière au Canada, samedi 10 juin 2017.
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

L'homme fort de Montréal. Quinze jours après la démonstration de Ferrari sur le Rocher et l'absence remarquée de Mercedes, Lewis Hamilton s'est rappelé au bon souvenir de Sebastian Vettel. Le Britannique, qui cumule déjà 25 points de retard au championnat pilotes - l'équivalent d'une victoire - a été le premier à descendre sous la barre de la minute et 12 secondes sur un tour au Canada. Avant d'affoler le chrono en seconde tentative (1'11"459). "Nous avons appris de nos erreurs des précédentes courses et je suis redevable aujourd'hui à toute l'équipe qui a travaillé dur dans notre usine", a expliqué le triple champion du monde. Une fois n'est pas coutume, la Ferrari n'a pas à rougir. S'il est relégué à plus de trois dixièmes, Sebastian Vettel est le seul parmi les autres pilotes à réussir la même prouesse.

Avec cette pole, la 65e de sa carrière, Lewis Hamilton égale son idole Ayrton Senna, le champion du monde brésilien décédé le 1er mai 1994 à Imola, en Italie. Pour donner à ce record la dimension qu'il mérite, la famille du champion du monde 1988, 1990 et 1991 a offert une réplique du casque de cette légende de la Formule 1 au Britannique très ému au cours de la traditionnelle conférence de presse. Lewis Hamilton, qui récupérera le casque original à Monaco, avait choisi la couleur de son casque en référence à celui qu'il admirait.

Le Britannique signe sa sixième pole sur ce tracé et rejoint par la même une autre légende. Seul Michael Schumacher, détenteur actuel du record de poles position (68), avait en effet fait aussi bien. Les symboliques sont nombreuses pour le triple champion du monde ce 10 juin. Il y a dix ans jour pour jour, il s'imposait pour la première fois de sa carrière en formule 1.

Un nouveau duel Hamilton-Vettel en course ?

On y prend goût en 2017. La (trop longue) période où une écurie régnait en maître sur la discipline reine du sport automobile est révolue. Après les ères Vettel (2010-2013) avec Red Bull et le duel interne à Mercedes, Hamilton-Rosberg entre 2014 et 2016, une vraie bataille de motoristes tient en haleine les passionnés de Formule 1 cette année.

À lire aussi
Helmut Marko, l'entraîneur de l'écurie Red Bull, souhaitait ainsi immuniser ses pilotes et reprendre la saison au plus tôt. formule 1
Coronavirus : un dirigeant de Red Bull a délibérément voulu contaminer ses pilotes de F1

Cette 65e pole de Lewis Hamilton est l'occasion rêvée pour lui de revenir à hauteur de son rival allemand au nombre de victoires. Le pilote Ferrari s'est imposé trois fois (AustralieBahreïnMonaco) contre deux (ChineEspagne). Valtteri Bottas s'étant, quant à lui, imposé pour la première fois de sa carrière en Russie.

Une effroyable concurrence que Lewis Hamilton est contraint de reconnaître. "C'est pour l'instant la saison la plus difficile de ma carrière. Me retrouver à courir face à Vettel, Bottas et Räikkönen rend le résultat de ces qualifications d'autant plus agréable", a-t-il confié. Le Britannique sait que le départ s'annonce décisif. La performante procédure de départ de Sebastian Vettel a coûté bien des désillusions chez Mercedes. "Je pense que nous avons la vitesse" pour gagner, a prévenu le leader du championnat.

Ocon toujours derrière son coéquipier, une Renault dans le top 10

Les Grands Prix s'enchaînent et la hiérarchie chez Force India-Mercedes a bien du mal à s'inverser. Pour la sixième fois en sept séances de qualifications, Esteban Ocon, 9e, s'élancera derrière son coéquipier, Sergio Perez, 8e. Dixième du championnat du monde, le Français a vu sa belle série, selon laquelle il marquait des points à chaque course depuis le début de la saison, se briser à Monaco. Du côté de la marque au losange, les progrès sont là. Nico Hülkenberg est parvenu à hisser sa monoplace dans le top 10. Loin devant son coéquipier, Jolyon Palmer, 15e. Le Britannique s'installera sur la grille juste derrière le Français, Romain Grosjean (14e).

La grille de départ du Grand Prix du Canada

1. Lewis Hamilton (Mercedes)
2. Sebastian Vettel (Ferrari)
3. Valtteri Bottas (Mercedes)
4. Kimi Raïkkönen (Ferrari)
5. Max Verstappen (Red Bull-Tag Heuer)
6. Daniel Ricciardo (Red Bull-Tag Heuer)
7. Felipe Massa (Williams-Mercedes)
8. Sergio Perez (Force India-Mercedes)
9. Esteban Ocon (Force India-Mercedes)
10. Nico Hülkenberg (Renault)

11. Daniil Kvyat (Toro Rosso-Renault)
12. Fernando Alonso (McLaren-Honda)
13. Carlos Sainz Jr (Toro-Rosso-Renault)
14. Romain Grosjean (Haas-Ferrari)
15. Jolyon Palmer (Renault)
16. Stoffel Vandoorne (McLaren-Honda)
17. Lance Stroll (Williams-Mercedes)
18. Kevin Magnussen (Haas-Ferrari)
19. Marcus Ericsson (Sauber-Ferrari)
20. Pascal Wehrlein (Sauber-Ferrari)

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Formule 1 Canada Montréal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants