4 min de lecture Formule 1

Formule 1 - Grand Prix d'Australie : Vettel surprend Hamilton d'entrée de jeu

COMPTE-RENDU - La bataille de champions du monde a tourné en faveur de l'Allemand, auteur d'une stratégie impeccable.

Sebastian Vettel, vainqueur en Australie dimanche 26 mars 2017.
Sebastian Vettel, vainqueur en Australie dimanche 26 mars 2017. Crédit : WILLIAM WEST / AFP
109127536140888961261
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

On ne pouvait pas rêver meilleure entame de cette saison 2017 de Formule 1. Débarrassé de Nico Rosberg, parti à la retraite après avoir glané le titre mondial, Lewis Hamilton espérait avoir un boulevard. Il a, en réalité, hérité d'un nouvel adversaire à sa taille sur le circuit de Melbourne, en Australie. Au volant de sa Ferrari, Sebastian Vettel a surpris le Britannique, parti en pôle, avec une stratégie efficace, et a été le premier à lever les bras cette saison.

Après un départ sans encombres dans la haute partie du tableau, Lewis Hamilton, sur Mercedes, et Sebastian Vettel, sur Ferrari, ont amélioré tour après tour le record du tour. Sérieusement concurrencé, le Britannique était dans l'incapacité de creuser l'écart sur l'Allemand. Après 16 tours de course par exemple, les deux hommes n'étaient distancés que par une seconde et demi. Une situation qui a convaincu Lewis Hamilton de procéder à son premier arrêt aux stands (18e tour). Sans doute un brin trop tôt...

À lire aussi
Christophe Bourroux, spécialiste automobile de RTL, à Shangaï auprès de la F1 du futur de Renault sports mécaniques
DIAPORAMA - Formule 1 : Renault dévoile sa monoplace du futur

Mais Sebastian Vettel et Ferrari n'ont pas calqué leur stratégie sur Mercedes. Bien leur en a pris. En tête de la course, l'Allemand ne perdait pas en performance quand le triple champion du monde, lui, était bloqué derrière Max Verstappen, 4e à ce moment-là. Cinq tours plus tard, après un arrêt aux stands réussi par les mécaniciens de Ferrari, Sebastian Vettel est ressorti devant le duo, et a vite pris ses distances avec lui. Ce qui a porté l'écart entre Sebastian Vettel et Lewis Hamilton à plus de six secondes au 32e des 57 tours, plus de 10 secondes au 45e tour. La route vers la victoire était toute tracée.

Un duel Hamilton-Vettel en 2017 ?

Ferrari plus qu'au niveau de Mercedes. Après trois saisons dominées par la firme à l'étoile, la marque au cheval cabré a retrouvé ses ambitions d'antan, celles qui la conduisaient jusqu'au titre. Son dernier sacre remonte à 2007. Sebastian Vettel, qui avait fait décoller Red Bull entre 2010 et 2013, pourrait être l'homme de la situation. Surmotivé par l'enjeu et amoureux de Ferrari, l'Allemand n'a jamais perdu la foi malgré les déboires récents de l'écurie de Maranello, où les cloches n'ont pas sonné depuis le Grand Prix de Singapour en 2015.

En plus d'avoir dominé les Mercedes, dont la course s'est réduite à une bataille pour la seconde place, Sebastian Vettel en a fait oublier Kimi Raïkkönen, auteur d'un Grand Prix des plus fades. Le Finlandais, quatrième sur la grille comme en course, a même vu revenir sur lui le talentueux Max Verstappen (Red Bull) dans les derniers tours de course.

Romain Grosjean lâché par son moteur, premier point avec la manière pour Ocon

Il avait brillé en hissant sa Haas jusqu'en Q3, soit la dernière partie des qualifications. Une performance loin d'être évidente la saison passée. Romain Grosjean n'a pas été récompensé par sa machine : au 15e tour, la fumée qui s'échappait de sa monoplace ne lui laissait aucun espoir de continuer. En clair, son moteur l'a lâché. Pour le Français, qui avait terminé cette même course à la sixième place la saison passée, la déception était grande. "Là, ça pique un peu. Je ne sais pas ce qui s'est passé, j'ai perdu toute la puissance moteur (...) On était bien là où on était. Dans l'ensemble, la voiture se comportait bien. Il va falloir garder une constance tout au long de la saison", a-t-il réagi au micro de nos confrères de Canal +.

Esteban Ocon, l'autre Français engagé cette saison, s'était montré discret au cours de ce premier Grand Prix de l'année, jusqu'au 53e tour, quand le Normand, pris en étau entre Fernando Alonso (McLaren Honda) et Nico Hülkenberg (Renault), a pris le dessus sur le pilote espagnol au moment où ils étaient à trois de front dans la ligne droite de départ-arrivée. Il a pris le point de la dixième place.

Daniel Ricciardo (Red Bull) maudit chez lui en Australie

Week-end maudit pour Daniel Ricciardo à domicile. Le pilote Red Bull-Renault, parti à la faute dans la dernière partie des qualifications samedi 25 mars, a ensuite été pénalisé de cinq places sur la grille pour un changement de boîte de vitesse. Mal embarqué, l'Australien a vu le sort s'acharner avant même le départ de la course. Trahi par sa monoplace dans son tour d'installation sur la grille, il n'a pas été en mesure de positionner sa voiture sur la 15e place. Mais les efforts des mécaniciens à quelques minutes du départ ont fini par payer. La monoplace de Daniel Ricciardo, regard noir qui contraste avec sa bonne humeur communicative habituelle, a finalement pris la piste avec... deux tours de retard sur ses concurrents. Son calvaire se terminera finalement au 29e tour...

Un fait de course qui entretient la triste statistique, selon laquelle aucun Australien n'a encore remporté son Grand Prix national. Depuis trois ans, l'écurie autrichienne connaît des rentrées des classes frustrantes. Daniil Kvyat, ancien pilote Red Bull - aujourd'hui chez Toro Rosso - avait connu le même sort lors des deux dernières éditions.

Le classement du Grand Prix d'Australie 2017

1. Sebastian Vettel (Ferrari)
2. Lewis Hamilton (Mercedes)
3. Valtteri Bottas (Mercedes)
4. Kimi Raïkkönen (Ferrari)
5. Max Verstappen (Red Bull)
6. Felipe Massa (Williams-Mercedes)
7. Sergio Perez (Force India-Mercedes)
8. Carlos Sainz Jr (Toro Rosso)
9. Daniil Kvyat (Toro-Rosso)
10. Esteban Ocon (Force India-Mercedes)
11. Nico Hülkenberg (Renault)
12. Antonio Giovinazzi (Sauber)
13. Stoffel Vandoorne (McLaren-Honda)
Abandons
: Romain Grosjean (Haas) ; Jolyon Palmer (Renault) ; Marcus Ericsson (Sauber) ; Daniel Ricciardo (Red Bull), Lance Stroll (Williams-Mercedes), Kevin Magnussen (Haas), Fernando Alonso (McLaren-Honda).

Le classement du championnat du monde pilotes

1. Sebastian Vettel 25
2. Lewis Hamilton 18
3. Valtteri Bottas 15
4. Kimi Raïkkönen 12
5. Max Verstappen 10
6. Felipe Massa 8
7. Sergio Perez 6
8. Carlos Sainz Jr 4
9. Daniil Kvyat 2
10. Esteban Ocon 1

Le classement du championnat du monde constructeurs

1. Ferrari 37
2. Mercedes 33
3. Red Bull 10
4. Williams-Mercedes 8
5. Force India-Mercedes 7
6. Toro Rosso 6

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Formule 1 Australie Sebastian Vettel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787826411
Formule 1 - Grand Prix d'Australie : Vettel surprend Hamilton d'entrée de jeu
Formule 1 - Grand Prix d'Australie : Vettel surprend Hamilton d'entrée de jeu
COMPTE-RENDU - La bataille de champions du monde a tourné en faveur de l'Allemand, auteur d'une stratégie impeccable.
http://www.rtl.fr/sport/autres-sports/formule-1-grand-prix-d-australie-vettel-surprend-hamilton-d-entree-de-jeu-7787826411
2017-03-26 08:34:00
http://media.rtl.fr/cache/ucwPyCww_8tuHUfJMcpKpA/330v220-2/online/image/2017/0326/7787827232_sebastian-vettel-vainqueur-en-australie-dimanche-26-mars-2017.jpg