1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. DOCUMENT RTL - Alaphilippe : "La paternité, ma plus belle victoire" en 2021, confie le champion
3 min de lecture

DOCUMENT RTL - Alaphilippe : "La paternité, ma plus belle victoire" en 2021, confie le champion

Le désormais double champion du monde de cyclisme sur route revient sur sa riche année 2021, marquée par de nouveaux succès mais aussi et surtout la naissance de son fils. Il fait aussi part de son amour pour la musique, en particulier la batterie.

Julian Alaphilippe et sa compagne Marion Rousse à Louvain le 26 septembre 2021
Julian Alaphilippe et sa compagne Marion Rousse à Louvain le 26 septembre 2021
Crédit : Kenzo Tribouillard / AFP
Alaphilippe : "La paternité, ma plus belle victoire" en 2021, confie le champion sur RTL
00:07:52
Quartararo Champion RTL Sports 2021, échec des Bleus à l'Euro... La rétro sport 2021
01:19:27
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Aucun Français n'était parvenu à réaliser un tel exploit auparavant : à 29 ans, Julian Alaphilippe a décroché pour la deuxième année de suite le maillot arc-en-ciel de champion du monde, dimanche 26 septembre  Louvain, en Belgique. Toutes nationalités confondues et en 88 ans d'histoire, le natif de Saint-Amand-Montrond n'est que le septième homme à réussir le doublé sur la reine des courses d'un jour.
"Je peux être super heureux parce que c'était un rêve encore pour moi il y a quelques années, et d'être champion du monde deux fois de suite c'est un peu incroyable", savoure-t-il dans un entretien accordé à RTL. "C'était dans un coin de ma tête bien sûr, mais si on se fie aux semaines précédant la course, tout le monde avait plus les yeux tournés sur la Belgique, sur les Italiens... Au fond de moi, je savais aussi que physiquement j'étais prêt parce que je m'étais entraîné pour ça, pour atteindre mon pic de forme ce jour-là".

Mais sa plus belle victoire au cours de cette saison 2021, également marquée par une nouvelle étape synonyme de maillot jaune sur le Tour de France, n'est-elle pas la paternité, au mois de juin ? "Ça c'est sûr et certain, répond-il du tac-au-tac. Il n'y a rien à comparer avec n'importe laquelle de mes victoires. Devenir papa, ça a été un moment exceptionnel. Je ne l'oublierai jamais. Et même encore aujourd'hui au quotidien, c'est toujours de grands moments, c'est que du bonheur (...) Ça fait relativiser beaucoup plus sur l'aspect sportif".

Les biberons, ça fait mal à la tête quand même

Julian Alaphilippe

Cela dit, il le confie sans peine : "Ah les biberons (de 6h du matin, ndlr), ça fait mal à la tête quand même. C'est vrai qu'il faut être honnête, c'est vraiment un métier d'être parent. J'ai encore la chance de pouvoir faire mon métier sur le vélo à 100% grâce aussi à Marion (Rousse, consultante pour France Télévisions, ndlr), mais c'est vrai que c'est pas évident des fois, et chapeau à toutes les mamans".

Retour au sport avec la perspective du Tour de France 2022. L'a-t-il identifié ? "Pas encore, je pense que les reconnaissances d'étapes vont être très importantes, ça donnera une idée un peu plus précise sur ce que je peux me fixer comme objectif. Mais ça reste quand même un Tour de France très difficile avec de la haute montagne, des ascensions très longues. Il y a aussi un contre-la-montre de 40 km juste avant l'arrivée. C'est vraiment vraiment difficile de présager un scénario, même si on connaît déjà les favoris".

La musique fait toujours partie de moi

À écouter aussi

Enfin, Julian Alaphilippe a-t-il encore un jardin secret, des passions ? "Bien sûr, il ne faut pas oublier de vivre non plus. Après, c'est vrai qu'avec la vie que j'ai en ce moment et l'emploi du temps qui est toujours bien rempli, c'est pas évident d'avoir du temps pour soi. Mais j'aime la musique, les voitures, le sport auto".

"J'ai été musicien, détaille-t-il, j'ai joué de la batterie, j'ai fais quelques années de conservatoire quand j'étais plus jeune. J'ai laissé la musique de côté pour me mettre au sport et au vélo après, mais la musique fait toujours partie de moi, j'ai la batterie à la maison, je joue à temps perdu. C'est une passion, c'est un plaisir, même si je ne me qualifie comme un vrai joueur".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/