3 min de lecture Sondage

Déconfinement : 45% des Françaises et des Français se déplacent à vélo

LE BAROMÈTRE - Le dernier sondage réalisé par Odoxa pour RTL et Groupama porte samedi 20 juin sur l'usage du vélo en France et le regard porté par les Françaises et les Français sur la bicyclette.

Une femme sur un vélo à Paris le 2 juin 2020
Une femme sur un vélo à Paris le 2 juin 2020 Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et Le Service des Sports

Près d’un Français sur deux (45%) se déclare aujourd’hui comme un usager du vélo, 38% s'en servant pour faire du sport ou se promener et 25% pour les déplacements. Ils sont 47% à utiliser davantage la bicyclette depuis le déconfinement et 80% à penser qu'elle va se développer à l'avenir. Enfin, 51% des sondés estiment que la France favorise l'usage du vélo comme moyen de déplacement.

Voici les principaux enseignements du dernier sondage réalisé par Odoxa pour RTL et Groupama  sur l'usage du vélo en France et le regard porté par les Françaises et les Français sur la bicyclette. L'enquête a été réalisée selon la méthode des quotas sur internet les mercredi 17 et jeudi 18 juin 2020 auprès d'un échantillon de 1.004 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus. 

Découvrez le détail de cette étude en cinq points majeurs.

1. 45% des Français se déplacent à vélo

L’usage du vélo comme moyen de déplacement faisait déjà partie des principaux sujets de débat avant l’épidémie de coronavirus. L’émergence du vélo électrique avait, par exemple, déjà converti de nombreux usagers qui y voyaient l’occasion de se déplacer à vélo sans trop souffrir.

À lire aussi
Un homme sur la randonnée du GR20 en Corse sport
Plus d’un Français sur deux fait davantage de sport pendant l'été, selon un sondage

La crise sanitaire a encore accéléré le mouvement et a poussé le vélo sur le devant de la scène. Dans toutes les villes, des pistes cyclables ont été créées à la hâte et les magasins ont été dévalisés par les nouveaux adeptes ou ceux qui ont souhaité réparer leur vieux vélo rangé au grenier.

Résultat, près d’un Français sur deux (45%) se déclare aujourd’hui comme un usager du vélo. On les trouve plus particulièrement chez les cadres (66%), les moins de 35 ans (59%) et chez les hommes (51%). 

45% des Français se déplacent à vélo
45% des Français se déplacent à vélo Crédit : Odoxa pour RTL et Groupama

Attention toutefois, le loisir reste le motif principal d’usage. 38% des Français utilisent en effet un vélo pour faire du sport ou se promener. Ils ne sont que 25% à utiliser le vélo pour leurs déplacements comme se rendre au travail, voir des proches ou encore faire des courses.

2. 47% des sondés utilisent davantage le vélo

Parmi ces usagers, 47% nous indiquent qu’ils ont eu tendance à utiliser davantage le vélo depuis ces dernières semaines, signe supplémentaire que le vélo est à la mode dans "le monde d’après".

47% des sondés utilisent davantage le vélo
47% des sondés utilisent davantage le vélo Crédit : Odoxa pour RTL et Groupama

3. Le vélo va se développer et doit être promu

L’avenir du vélo semble déjà tout tracé aux yeux des Français. 80% d’entre eux jugent qu’il va se développer. Outre la possibilité qu’il offre pour éviter les transports en commun en période d’épidémie, les Français y voient aussi un grand intérêt pour agir sur l’une des problématiques de notre époque : le climat.

Mode de transport très propre (même si les vélos électriques posent question), il semble être la solution idéale pour de nombreux Français. Au point que 79% d’entre eux affirment qu’il doit être promu pour agir sur l’environnement.

Mais de là à tous s’y mettre, il y a encore une grande marche à franchir. Seuls 32% de nos concitoyens nous confient leur intention d’utiliser davantage le vélo dans les semaines et mois à venir. Cela représente du monde certes, mais sans doute pas assez pour que l’impact soit si significatif : la France ne deviendra pas la Hollande en quelques semaines.

Le vélo va se développer et doit être promu
Le vélo va se développer et doit être promu Crédit : Odoxa pour RTL et Groupama

4. L’incitation de la France pour le vélo encore perfectible

Alors que les villes avançaient timidement pour faire plus de place aux vélos, la crise sanitaire a été un véritable accélérateur. Partout, des pistes cyclables provisoires ont été créées et des incitations financières à l’achat et la réparation ont été proposées. 

Les Français sont très positifs à l’égard de ces mesures. 86% jugent ainsi que le développement de pistes cyclables en zone rurale est une bonne mesure. Ils sont 85% à le penser pour leur développement en ville. On note un léger retrait des habitants de l’agglomération parisienne (74%) où le débat fait rage depuis de nombreuses années.

De même, 80% de nos concitoyens approuvent les aides à l’achat de vélo électrique et 77% jugent qu’aider les Français à faire réparer leur vélo est une bonne mesure. 

baro4
baro4 Crédit : Odoxa pour RTL et Groupama

5. Les Français restent encore sur leur faim

Mais malgré toutes ces mesures, les Français restent encore sur leur faim. Ils ne sont que 51% à juger que la France favorise l’usage du vélo comme moyen de déplacement. Surtout, seulement 47% des usagers le pensent. 

C’est le signe que nos concitoyens attendent encore davantage d’actes et de décisions pour que le vélo devienne un moyen de déplacement plus répandu dans notre pays.

Les Français restent encore sur leur faim
Les Français restent encore sur leur faim Crédit : Odoxa pour RTL et Groupama
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sondage Vélo Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants