2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus, avions, Amazon... Nicolas Hulot décrit son monde d'après

Dans "Le Monde", l'ancien ministre de la Transition écologique et solidaire propose la création d'un Grenelle permettant de définir un "nouveau modèle économique et démocratique".

Nicolas Hulot, ancien ministre de la Transition écologique, le 22 novembre 2018
Nicolas Hulot, ancien ministre de la Transition écologique, le 22 novembre 2018 Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

À quelques jours du déconfinement, le monde "d'après" n'a jamais été aussi proche. Les crises sanitaire et économique engendrées par le coronavirus ont remis en cause les modes de production et de consommation au niveau mondial. Des sujets sur lesquels se positionnent Nicolas Hulot. 

Dans un entretien au Monde, l'ancien ministre de la Transition écologique et solidaire qui a démissionné avec fracas du gouvernement veut s'attaquer "aux racines du mal" et "tirer des enseignements de nos erreurs". Faire l'inventaire somme toute. 

Nicolas Hulot refuse d'accorder des bons ou mauvais points à l'action du gouvernement depuis le début de la crise. "Je ne veux pas faire de procès d’intention. Quand j’entends le président dire qu’il faudra revisiter un certain nombre de choses et que l’impensable doit devenir pensable, il faut aller dans ce sens", explique-t-il.

Revenu universel et taxes financières

Pour le président de la Fondation Hulot, "concilier fin du mois et fin du monde est un exercice très délicat". Une phrase prononcée par Emmanuel Macron au cœur de la crise des "gilets jaunes" en novembre 2018. Ce monde d'après sera donc l'occasion pour Nicolas Hulot de "débattre du revenu universel, de la taxe sur les transactions financières, de la revalorisation des métiers vitaux".

À lire aussi
Un prototype de vaccin contre la Covid-19 (illustration) Coronavirus France
Vaccins contre la coronavirus : pourquoi la France a précommandé 200 millions de doses

Les Français ne pourront "plus prendre l’avion comme avant", ajoute l'ancien ministre. Les citoyens ne pourront "plus non plus avoir un produit qui arrive par Amazon du bout du monde en vingt-quatre heures, par exemple". "Pourra-t-on, pour ceux qui peuvent se le permettre, acheter des bolides ou des SUV, j’espère que non. Trouvera-t-on des produits alimentaires hors saison dans les magasins ? Non. Rapidement, il faudra que l’offre et la consommation changent", ajoute-t-il.

L’idée est de constituer une troisième Assemblée

Nicolas Hulot dans "Le Monde"
Partager la citation

Pour parvenir au monde d'après, l'écologiste propose de créer une conférence écologique et sociale pour les élus et les citoyens. "Cela peut éventuellement s’inspirer d’un format type Grenelle mais l’important, c’est qu’on définisse bien la finalité. Et que cela ne soit pas une énième consultation sans lendemain". À terme, "l’idée est de constituer une troisième Assemblée" qui devra prendre de "la hauteur par rapport au jeu politicien", précise-t-il, mais qui aura surtout pour mission de "planifier l’avenir en s’extrayant du rythme médiatique et politique". 

En retrait de la vie politique, Nicolas Hulot n'a rien oublié de ses quelques mois au gouvernement et adresse une pique à la chambre haute : "Quand on voit que le Sénat n’a qu’une vocation, celle de déliter ce que l’Assemblée a fait, il apparaît urgent de sortir de ces petits jeux mortels". L'ancien membre du gouvernement fait référence au rejet du plan de déconfinement par les sénateurs, qui avait été adopté à l'Assemblée nationale. Un vote symbolique pour les deux chambres qui concrètement n'a pas d'impact direct sur le lancement du déconfinement, prévu à partir du 11 mai

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Nicolas Hulot Écologie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants