3 min de lecture Sondage

Mort de Georges Floyd : pour 54% des Français, les sportifs ont raison de s'engager

LE BAROMÈTRE - Le dernier sondage réalisé par Odoxa pour RTL et Groupama porte vendredi 5 juin sur les sportifs lorsqu’ils s’expriment et s’engagent sur des questions de société.

Kylian Mbappé au Parc des princes le 29 février 2020
Kylian Mbappé au Parc des princes le 29 février 2020 Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Pour 54% des Français, les sportifs sont dans leur rôle lorsqu’ils s’engagent sur des questions de société. L’opinion d’un sportif compte pour 42% des Français et pour 52% des amateurs de sport. Pour 72% des Français et 77% des amateurs de sport, les discriminations sont encore présentes dans le monde du sport.

Voici les principaux enseignements du dernier sondage réalisé par Odoxa pour RTL et Groupama. L'enquête a été réalisée sur internet les mercredi 3 et jeudi 4 juin 2020 auprès d'un échantillon de 1.004 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles 605 amateurs de sport, selon la méthode des quotas.

Pendant longtemps, les prises de position des champions leur ont coûté leur carrière. Ce fut le cas pour Tommie Smith et John Carlos après leur poing levé sur le podium des JO de 1968. À cette époque, il fallait s’appeler Mohamed Ali pour se permettre un engagement politique.

Encore récemment, mélanger sport et politique restait extrêmement rare. Zinédine Zidane ou Michael Jordan, stars des années 1990-2000 ne s’y sont, par exemple, jamais risqués. Reprenant un geste du mouvement des droits civiques, Colin Kaepernick n’a plus retrouvé de contrat après son genou posé à terre en 2016, symbole actuel des manifestations aux Etats-Unis.

1. Pour 54% des Français, les sportifs sont dans leur rôle

À lire aussi
La chaîne Téléfoot, lancée par Mediapro, est le nouveau diffuseur principal de la Ligue 1 sondage
Mediapro/Téléfoot : 60% des Français estiment que la LFP ne doit pas négocier

Mais les temps changent. Leurs successeurs n’hésitent plus à soutenir publiquement une cause. LeBron James ou Kylian Mbappé ont en effet réagi à la mort de George Floyd, tout comme les Reds de Liverpool. Dans ce contexte, les Français estiment majoritairement que les sportifs sont dans leur rôle lorsqu’ils s’expriment et s’engagent sur des questions de société. 54% d’entre eux le pensent. Les amateurs de sport sont même près de deux sur trois à le dire (65%).

Pour 54% des Français, les sportifs sont dans leur rôle
Pour 54% des Français, les sportifs sont dans leur rôle Crédit : Odoxa pour RTL et Groupama

2. 22% des Français considèrent qu'ils s'engagent trop

Mais les prises de position des sportifs restent clivantes auprès de la population, notamment en termes politiques. Elles sont ainsi largement approuvées chez les sympathisants de gauche (73%) quand les sympathisants de droite jugent à 63% que les sportifs ne sont pas dans leur rôle lorsqu’ils s’engagent sur des questions de société.

L’engagement des sportifs peut par ailleurs être encore plus large et fréquent. Seuls 22% des Français et 18% des amateurs de sport affirment en effet qu’ils s’engagent trop contre 39% et 45% qu’ils ne s’engagent pas assez et 39% et 37% qui considèrent que leur niveau d’engagement est bien adapté. Là encore, les sympathisants de gauche attendent encore davantage des sportifs (48%) que ceux de droite (28%)

3. L’opinion d’un sportif compte pour 42% des Français

De l’avis même d’un certain nombre de Français, les prises de position des sportifs ne sont pas neutres mais semblent conforter plutôt que modifier leur opinion. Certes, 42% de nos concitoyens nous confient que l’avis exprimé par un sportif est important pour eux. Ce n’est pas rien et cela souligne la place prise par les icônes du sport dans nos sociétés actuelles. D’autant que ceux qui les admirent le plus, les amateurs de sport, sont 52% à le dire.

Mais ces prises de parole, généralement plus "progressistes" que "conservatrices" touchent davantage les sympathisants de gauche, souvent déjà convaincus par la cause soutenue par un sportif, que ceux de droite. L’avis d’un sportif est, en effet, important pour 60% des premiers contre seulement 29% des seconds.

L'opinion d'un sportif compte pour 42% des Français
L'opinion d'un sportif compte pour 42% des Français Crédit : Odoxa pour RTL et Groupama

4. Les discriminations encore présentes dans le monde du sport

Les sportifs s’engagent de plus en plus sur les questions de société mais hormis les campagnes de communication organisées par des instances, comme "No to racism" issue de l’UEFA, rares sont les initiatives personnelles des sportifs pour lutter contre les discriminations dans leur propre milieu.

Et pourtant, il semblerait qu’il reste beaucoup de travail à faire selon nos concitoyens. 72% des Français et 77% des amateurs de sport jugent en effet que les discriminations sont présentes dans le monde du sport. Entre les cris de singe entendus dans certaines tribunes et les stéréotypes associés à des joueurs en fonction de leur origine, de nombreuses polémiques ont, par exemple, touché le football très récemment.

Au-delà du racisme, Les Français pensent aussi probablement à l’homophobie, véritable tabou du sport. La récente tribune du patineur Guillaume Cizeron souligne à quel point l’homosexualité est difficile à assumer pour un sportif de premier plan. Très rares sont les coming-out et les prises de positions contre l’homophobie dans ce milieu, même si les choses évoluent.

Les discriminations encore présentes dans le monde du sport
Les discriminations encore présentes dans le monde du sport Crédit : Odoxa pour RTL et Groupama
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sondage États-Unis
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants