5 min de lecture Game of Thrones

"Game of Thrones" : Daenerys marche-t-elle dans les pas de son père ?

THÉORIE - La Khaleesi a gagné en violence dans le dernier épisode de "Game of Thrones". Tel père, telle fille ? Daenerys pourrait devenir un tyran comme Aerys. Attention, spoilers.

Daenerys dans l'épisode 4 de la saison 7 de "Game of Thrones"
Daenerys dans l'épisode 4 de la saison 7 de "Game of Thrones" Crédit : capture d'écran YouTube
103132103886089535955
Laure-Hélène de Vriendt
Journaliste

Daenerys Targaryen est en roue libre. Après une quête sans fin du pouvoir depuis le début de la saison 1, la dernière des Targaryen (enfin c'est ce qu'elle croit), touche enfin au but dans l'épisode 4 de la saison 7. Agacée par ses conseillers, qu'elle estime responsables de la perte de deux de ses plus grands alliés, Daenerys décide de chevaucher son dragon pour aller elle-même allumer le feu sur les troupes des Lannister, menées par Jaime et Bronn.

Dans une bataille aussi grandiose qu'inquiétante, elle fait brûler vifs des centaines de soldats qui n'ont d'autres choix que d'obéir à leur commandant et à la famille à laquelle ils sont fidèles. Ravie de la tournure des événements, la Khlaeesi semble prendre plaisir à déployer sa force et montrer son invincibilité. 

Ces dernières minutes de The Spoils of War montrent Daenerys en plein changement et semblent témoigner de sa véritable nature. La dernière née des Targaryen aurait-elle hérité de la folie de ses ancêtres ? Serait-elle en train de marcher dans les pas de son père ?

À lire aussi
Nikolaj Coster-Waldau (Jaime Lannister) tout sourire Game of Thrones
"Game of Thrones", saison 8, épisode 1 : l'interprète de Jaime explique la scène finale

Un tyran en puissance

Dès sa première apparition dans la série, Daenerys est présentée comme un personnage différent des autres. Naïve, douce et vendue contre son gré, elle attire tout de suite la sympathie, grâce à son statut de victime et d'héritière détrônée. Alors que les autres protagonistes sont bons ou mauvais, sans grande hésitation possible, Daenerys Targaryen brouille les pistes. Elle est à la fois douce et autoritaire, réfléchie et démesurée, tolérante et sanguinaire. 

La Reine montre pourtant un goût pour la violence dès le sixième épisode de la saison 1, précisément pendant la mort de son frère Viserys. Alors que ce dernier vient quémander ce qui lui avait été promis, l'armée des Dothrakis pour reconquérir Westeros et sa "couronne d'or", il fait face à une Daenerys sans pitié. Elle laisse son mari Khal Drogo le tuer sous ses yeux, sans même détourner le regard, malgré les injonctions de Jorah. "Il n'était pas un dragon. Le feu ne tue pas les dragons" dit-elle seulement. 

>
Khal Drogo Killing Viserys - A Crown For A King - Game of Thrones 1x06 (HD)

Ce goût pour la violence grandit de saison en saison chez Daenerys, et particulièrement lorsqu'il s'agit de vengeance. Elle n'hésite pas à tuer Mirri Maz Dur, qui avait fait semblant de pouvoir sauver Khal pour mieux le tuer et tuer le bébé que porte Daenerys. La Khaleesi ne comprend pas la rancœur de cette femme contre elle et son mari et ne se remet jamais en cause. Elle crucifie 163 maîtres de Meereen, dont la plupart sont innocents, pour répondre directement à le crucifixion de 163 enfants lors de son arrivée dans la cité. Elle fait brûler vifs tous les Khals et semble prendre plaisir à les voir mourir sous ses yeux. 

Daenerys n'est pas (encore) un tyran sanguinaire mais elle n'accepte pas un autre point de vu que le sien. Par exemple, à la fin de la saison 6, elle explique à Tyrion qu'elle ne peut faire confiance à aucune maison de Westeros et que Ned Stark est un traître car il a participé à la rébellion de Robert Baratheon. Elle n'essaie pas de se placer d'un autre point de vue et n'arrive pas à comprendre que son père avait torturé le père et le frère de Ned. Plus largement, elle ne comprend pas pourquoi sa famille a été détrônée.

L'héritage de son père

Ce côté tyrannique de Daenerys Targaryen vient de sa famille. Comme lui explique Ser Barristan dans la saison 5 : "Tout enfant sait que les Targaryen se sont souvent approchés de la folie. Votre père n'était pas le premier. Le roi Jaehaerys m'a dit une fois que la folie et la grandeur étaient deux faces d'une même pièce. À chaque fois qu'un Targaryen naît, il disait que les dieux lançaient la pièce et que les monde entier retenait son souffle pour voir de quel côté elle retombait". 

Le père de Daenerys, Aerys II Targaryen, a sombré petit à petit dans la folie à la fin de son règne. Pourtant apprécié de son peuple, il devient peu à peu paranoïaque, fait assassiner ses sujets et cache du feu grégeois un peu partout dans la ville. Les monarques précédents avaient aussi des antécédents de maladie mentale et de folie, dues principalement aux mariages incestueux, qui sont une tradition de la famille pour "préserver le sang". Daenerys n'y échappe pas puisque son père Aerys a épousé sa propre sœur Rhaella.

Sa nature imprévisible est donc due au sang qui coule dans ses veines et est liée aux dragons, qui sont une partie importante du clan Targaryen. Aussi imprévisible que ses reptiles cracheurs de feu, elle a pourtant un pouvoir indestructible entre les mains. Mais comme le confiait George R.R. Martin dans une interview : "Le pouvoir est subtile. Vous pouvez avoir le pouvoir de détruire, mais cela ne vous donne pas le pouvoir de réformer, d'améliorer ou de construire".

Jon est le vrai héros ?

Daenerys est persuadée que la population de Westeros n'attend que son retour et l'acclamera comme l'élue dès qu'elle aura posé un pied dans King's Landing. Or, le peuple la voit comme la fille d'un tyran et pas du tout comme la reine légitime du royaume. Le principal problème chez Daenerys est d'ailleurs qu'elle justifie sa conquête du pouvoir seulement par sa lignée.

Elle est en totale opposition à Jon Snow qui lui, n'a jamais voulu de toutes les responsabilités qui lui incombent. Contrairement à sa tante, Jon Snow n'aime pas tuer, même les coupables. L'épreuve la plus difficile de sa vie est sans doute l'exécution de ses frères de la Garde de Nuit, même si ces derniers l'ont assassiné. 

>
Jon Snow kills his killers (Game of Thrones (S06E03)

Contrairement à Daenerys, Jon Snow ne voit pas le pouvoir comme une finalité et ne voit pas l'intérêt de sacrifier des milliers d'innocents pour sa propre volonté. C'est d'ailleurs ce qu'il dit à la Khaleesi lorsqu'elle lui demande son avis dans l'épisode 4.

Maintenant que la glace a rencontré le feu, Jon réussira-t-il a apaiser Daenerys ? Ils sont les deux faces d'une même pièce : elle est la folie, il est la sagesse. Peut-être arrivera-t-il à lui éviter de tomber dans la tyrannie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Game of Thrones Séries Fil Super
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789669680
"Game of Thrones" : Daenerys marche-t-elle dans les pas de son père ?
"Game of Thrones" : Daenerys marche-t-elle dans les pas de son père ?
THÉORIE - La Khaleesi a gagné en violence dans le dernier épisode de "Game of Thrones". Tel père, telle fille ? Daenerys pourrait devenir un tyran comme Aerys. Attention, spoilers.
https://www.rtl.fr/culture/super/game-of-thrones-daenerys-marche-t-elle-dans-les-pas-de-son-pere-7789669680
2017-08-10 11:33:01
https://cdn-media.rtl.fr/cache/JxxbqloDwqPJktL5UT5A1g/330v220-2/online/image/2017/0731/7789549652_daenerys-dans-l-episode-4-de-la-saison-7-de-game-of-thrones.png