2 min de lecture langue française

Champagne, Saint-Nectaire, Rugby... Quand les noms de villes deviennent des choses

Il arrive que des noms de lieux deviennent des noms d’objets, explique Muriel Gilbert, et alors l’histoire de la langue se met à raconter l'histoire tout court.

Un bonbon sur la langue - Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert iTunes RSS
>
Champagne, Saint-Nectaire, Rugby... Quand les noms de villes deviennent des choses Crédit Image : SIPA | Crédit Média : Muriel Gilbert | Durée : | Date : La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert édité par Louis Rigaudière

Amis des mots, aujourd’hui nous allons parler de noms de lieux qui sont devenus des noms de choses. Nous en avons déjà parlé sous l’angle gastronomique, qui en offre beaucoup d’exemples en français : le camembert ou le champagne, pour ne citer qu’eux, tiennent leur nom de leur terroir d’origine – et je rappelle qu’ils s’écrivent alors sans majuscule ("le vin de Champagne", majuscule au nom de la région, puisque c’est un nom propre, mais "le champagne", minuscule, puisque le mot est ici le nom commun d’un produit issu de cette région, de même que la ville de Saint-Nectaire prend des majuscules, mais pas le saint-nectaire qui est si délicieux avec un petit verre de bordeaux, de bourgogne ou de cahors sans majuscule). 

Mais il y a quantité d’autres choses que les vins et les fromages de l’Hexagone qui ont piqué le nom de leur lieu de naissance. Tenez, je viens de découvrir que le tulle des voiles de mariée vient du nom de la ville de Tulle, en Corrèze – je connais l’endroit depuis mon enfance, et figurez-vous que je n’avais jamais fait le rapport ! Bon, il semblerait que le tulle ait été inventé en Angleterre, mais on fabriquait à Tulle une dentelle qui a donné son nom français à ce tissu aérien quand il a traversé la Manche.

Et tenez, dans le genre tissu tout en finesse, savez-vous d’où vient le nom de la gaze ? On pense qu’il vient de Gaza, en Palestine, où la gaze aurait été inventée, de même que la mousseline tient son nom de la ville de Mossoul, en Irak. Toutes ces étoffes précieuses faisaient l’objet de commerce entre le Moyen-Orient et l’Occident au Moyen Age et les mots ont voyagé avec elles.

Le mot "bougie" : toute une histoire

Et pour rester dans le textile, je suis sûre que vous pouvez deviner l’origine du bermuda… Eh oui, naturellement : les Bermudes ! D’après Wikipédia, ce seraient les militaires britanniques stationnés sur place au XIXe siècle qui y auraient obtenu le droit de raccourcir leurs pantalons d’uniforme pour moins souffrir de la météo locale. En anglais, on appelle ces vêtements qui découvrent de manière si sexy les mollets des "Bermuda shorts" – shorts des Bermudes !

À lire aussi
Un dictionnaire langue française
"For intérieur" et "belle lurette" : l'histoire derrière ces expressions

Allez, restons en short pour une étymologie plus connue : le nom de ce sport qui se joue avec cet étrange ballon ovale, le rugby, vient de la ville de Rugby, où il a été inventé au XIXe siècle. Encore une pépite, pour finir ? Je trouve passionnante l’histoire du mot bougie, "apparu en français au XIVe siècle", nous apprend le dictionnaire Antidote. C’est ainsi que les Français appelaient la ville de Béjaïa, en Kabylie, alors "grande productrice de cire destinée à la fabrication des chandelles".
 
Et le mot bougie a fini par détrôner l’ancien mot chandelle, qui ne subsiste plus "que dans des emplois folkloriques ou figés (dîner aux chandelles, brûler la chandelle par les deux bouts, devoir une fière chandelle à quelqu’un, ou… voir trente-six chandelles !)"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
langue française Orthographe Mots
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants