2 min de lecture Sexo

Pourquoi l'éducation sexuelle actuelle n'est pas suffisante

PODCAST - Dans le premier épisode des "Français au lit", Florian, Michelarmand et Thomas témoignent du peu d'éducation sexuelle qu'ils ont eu.

Les Français au lit Les Français au lit RTL Originals iTunes RSS
>
Saison 2 - 1. Premiers pas dans la sexualité Crédit Image : Sam Taylor/Netflix | Crédit Média : RTL Originals | Durée : | Date : La page du podcast
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

"Y a avait pas de cours d'initiation à la sexualité à cette époque-là, c'était la nature qui vous formait". Dans le premier épisode du podcast Les Français au Lit, Michelarmand, 74 ans, raconte comment il a appris seul ce que signifiait la sexualité, faute de réponses à ses questions. Une situation qui ne s'est pas forcément arrangée avec les années.

Florian lui a eu de la chance. Il raconte la fois où Serge, son professeur de CM2, a décrit à sa classe à quoi ressemblait l'éjaculation. "Même si c'était abstrait pour nous, il ne nous a pas dit 'c'est dangereux de faire l'amour', 'il faut absolument se protéger des maladies et des bébés', il nous a dit 'c'est génial'". Une exception.

Comme l'explique le sexothérapeute Alain Héril, d'une part, les adultes sont souvent réticents à l'idée d'aborder le sujet de la sexualité et d'autre part, lorsqu'ils le font c'est souvent d'un point de vue purement biologique et médical. "Y a vraiment un gros problème à l'heure actuelle : il n'y a pas d'éducation sexuelle, explique-t-il. Il y a de l'éducation à la prévention sexuelle mais tout d'un coup on en parle comme si c'était dramatique, comme si c'était problématique."

On est encore très mal à l'aise avec cette notion de sexualité qui n'est que pour le plaisir

Alain Héril
Partager la citation

C'est ainsi que Thomas, 25 ans, se souvient des leçons auxquelles il a assisté au collège et au lycée, plutôt tournées vers l'anatomie et la prévention. "J'avais déjà les bases, je savais à quoi ressemblait un appareil reproducteur féminin, masculin, comment se passait la reproduction sexuelle". C'est à ce moment-là aussi qu'il a appris qu'il y avait "deux manières de faire l'amour : faire l'amour pour le plaisir - faire du bien à son ou sa partenaire - ou faire l'amour pour créer la vie".

À lire aussi
Lito, Daniela et Hernando dans la série "Sense8" sexualité
Sexe : ils nous racontent les fois où ils ont fait l'amour à plusieurs

Trop souvent, on oublie que la sexualité est avant tout agréable. "On est encore très mal à l'aise avec cette notion de sexualité qui n'est que pour le plaisir", explique Alain Héril. L'absence de cet aspect "joyeux" des cours d'éducation sexuelle contribue à mythifier les rapports sexuels. "Et ça ça touche les hommes, ça touche aussi les femmes et du coup les hommes sont enfermés dès l'adolescence dans une notion de performance, une notion de réussite qui met du stress de façon absolument considérable."

Une situation que l'on retrouve dans la série Netflix Sex Education. Celle-ci met en scène Otis, un adolescent dont la mère est sexothérapeute. Face au manque d'information sur la sexualité dans son lycée, il met en place des consultations clandestines pendant lesquels il renseigne ses camarades.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexo Sexe Sexualité
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants