2 min de lecture Franck Riester

Turquie : Riester condamne sur RTL les "propos indécents, indignes" d'Erdogan

INVITÉ RTL - Si le ministre chargé du commerce extérieur et de l’attractivité condamne fermement les propos d'Erdogan sur le président Macron, il affirme toutefois qu'actuellement "le boycott est très circonscrit".

Franck RIESTER, ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l'Attractivité (Agir, ex-LR).
Franck RIESTER, ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l'Attractivité (Agir, ex-LR). Crédit : RTL
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto édité par Marie Gingault

Le président turc a appelé officiellement au boycott des marques et des produits français et exhorté Emmanuel Macron à faire examiner sa santé mentale. Des "propos indécents, indignes", que condamne fermement le ministre chargé du commerce extérieur et de l’attractivité Franck Riester.


"Ce sont des propos indécents, indignes", a dénoncé Franck Riester au micro de RTL pour qui "la comparaison au traitement des musulmans à ce qu'était le traitement d'un certain nombre de pays d'Europe des Juifs dans les années 30 est absolument intolérable". 

"Bien sûr, ce n'est pas une attaque contre les musulmans, ce n'est pas une attaque contre l'Islam", souligne Franck Riester au sujet des propos tenus par Emmanuel Macron. Le ministre rappelle que "les musulmans peuvent pratiquer leur culte totalement librement, ils sont bien sûr des citoyens à part entière, par contre la France est déterminée à lutter contre l'islamisme radical, contre le terrorisme, déterminée à défendre ses valeurs, que Monsieur Erdogan soit d'accord ou pas".

Pour l'instant, le boycott est très circonscrit

Franck Riester - Le ministre chargé du commerce extérieur et de l’attractivité
Partager la citation

Économiquement parlant, Franck Riester assure qu'aucune forme de boycott des produits turcs "n'est à l'ordre du jour". "Nous n'allons pas procéder de la même façon que procèdent aujourd'hui les Turcs". Le ministre chargé du commerce extérieur et de l’attractivité précise également que "pour l'instant, le boycott est très circonscrit". Ainsi, il s'agit pour l'heure plus d'une symbolique que d'un vrai coup dur économique.

À lire aussi
Franck Riester, ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l'Attractivité, a été contaminé le 9 mars 2020 économie française
Économie : le déficit avoisinera "80 milliards d'euros en 2020", annonce Franck Riester

"Il y a eu, notamment sur les réseaux sociaux, un emballement, une tentative par certains réseaux turcs d'instrumentaliser les propos du président de la République et les actions menées par le gouvernement de lutte contre le terrorisme islamiste, pour essayer de faire un amalgame par rapport à ce que serait la position de la France contre l'Islam", explique Franck Riester

Toutefois, le ministre affirme que le gouvernement prenais "beaucoup de temps pour expliquer, notamment à tous les chefs d'états, chefs de gouvernement, des pays musulmans que ce n'est évidemment pas le cas, et nous essayons aussi de l'expliquer sur les réseaux sociaux".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Franck Riester Turquie Recep Tayyip Erdogan
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants